×

Lannemezan

Un millier de personnes mobilisées pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, prisonnier politique

Plus d'un millier de personnes se sont retrouvées ce samedi à Lannemezan, à l'occasion de la manifestation annuelle pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, le plus vieux prisonnier politique français.

Petra Lou

24 octobre 2022

Facebook Twitter

Ce samedi au départ de la gare de Lannemezan s’est tenue la manifestation nationale pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah. Ce rendez-vous annuel a réunit plus d’un millier de manifestants venus exiger la libération de ce militant de la cause palestinienne et figure de l’anti-impérialisme incarcéré depuis 38 ans à la prison de Lannemezan.
La manifestation a été appelée par de nombreuses organisations, comme Palestine Vaincra, Libérez Georges 33, Association France Palestine Solidarité, PCF, CGT, PG, Confédération Paysanne, SNES-FSU, MRAP et bien d’autres.

Au micro de Révolution Permanente, le Collectif Palestine Vaincra raconte : « Nous étions plus de 1000 à exiger la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah aujourd’hui .C’est un combattant communiste libanais, c’est un combattant de la résistance palestinienne, qui est emprisonné en France depuis 38 ans, alors qu’il est libérable depuis 23 ans. C’est le plus ancien prisonnier politique d’Europe, et il est détenu par la soi-disant patrie des droits de l’homme, la France. Aujourd’hui il est de notre responsabilité à toutes et tous d’exiger la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah mais surtout de dénoncer et combattre l’impérialisme français qui est un allié stratégique de l’occupation israélienne. Aujourd’hui soutenir Georges Ibrahim Abdallah c’est évidemment soutenir la résistance palestinienne, pour la libération de toute la Palestine de la mer au Jourdain. Soutenir Georges Ibrahim Abdallah c’est soutenir la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens qui sont enfermés. »

Les nombreux cortèges réunis ont scandé : « Mur par mur, pierre par pierre, nous détruirons toutes les prisons » et ont exprimé leur solidarité avec la résistance palestinienne : « Palestine Vivra Palestine Vaincra ! Libérez Georges Abdallah »

C’est au son de ces slogans que s’est lancé le cortège de Révolution Permanente, qui réunissait de nombreux militants du collectif de jeunesse Le Poing Levé de Toulouse et de Bordeaux. L’occasion non seulement de soutenir la libération de Georges et de tous les prisonniers politiques, mais aussi de dénoncer l’impérialisme français complice de l’État d’Israël, et de s’opposer à la guerre et au réarmement impérialiste. 

Avec beaucoup d’émotion la manifestation s’est rapprochée de la prison où des feux d’artifice ont été tirés pour signifier la présence de la marche aux prisonniers. Les manifestants se sont fait entendre, en tapant sur les barrières de la prison et en scandant : « Georges Abdallah, tes camarades sont là ! ».

Devant le centre pénitencier , la première intervention a débuté avec la lecture de la lettre de Georges Abdallah adressée à ses soutiens : « Cher camarades, chers amis, à l’aube de cette 39ème année de captivité, vous savoir rassemblés ici m’apporte beaucoup de force et me réchauffe le cœur aussi. [...] Les contradictions inter-impérialistes occupent le devant de la scène internationale, sur fond de crise globale du système capitaliste mondialisé. Elles sont appelées à s’exacerber de plus en plus et à se propager au niveau planétaire. [...] Ne perdons pas de vue que les guerres impérialistes et inter-impérialistes sont inscrites en quelque sorte dans le code génétique du capitalisme. [...] La crise du capitalisme moribond, en phase de putréfaction avancée, ne s’achèvera que dans son dépassement par le communisme. » 

Après la lecture de cette lettre, de nombreuses interventions ont été prises par l’ensemble des collectifs et organisations présentes. L’occasion de réitérer la solidarité inconditionnelle à la résistance palestinienne face à l’État terroriste et sioniste d’Israël. C’est dans ce sens que s’est exprimée Alberta Nur, militante à Révolution Permanente : “Soutenir Georges, c’est soutenir la résistance des Palestiniens contre les crimes quotidiens de l’État d’Israël. Lutter pour la libération de Georges, c’est aussi lutter contre la complicité historique de l’État impérialiste français avec l’État d’Israël.” Une manière de dénoncer le rôle l’impérialisme français dans la crise climatique, énergétique et sociale en cours : « Quand on revendique l’expropriation des grands groupes de l’énergie comme Total, on revendique aussi le retrait immédiat des troupes françaises partout où elles sont dans le monde, parce que c’est aussi ça l’impérialisme français ! »

Révolution Permanente a interviewé Jann-Marc Rouillan, ancien prisonnier politique, présent également à la manifestation : « Prendre parti pour la libération de la Palestine de la mer au Jourdain est une position révolutionnaire qui nous met devant des tâches à accomplir. Je suis très heureux de voir la jeunesse être présente dans la manifestation. »

Saïd Bouamama, sociologue et militant au FUIQP, était également présent à la manifestation pour Georges Abdallah et a rappelé que : « Le projet de l’État français, qui le même projet que celui de l’État israélien et le même projet que celui de l’État étatsunien, est de laisser mourir Georges en prison, parce qu’il est devenu le symbole de la résistance ». Il a ajouté : « Les affrontements inter-impérialistes sont des affrontements que seul le peuple paye. À chaque fois que le peuple palestinien a été soutenu au niveau international, les luttes des peuples ont progressé. » 

La manifestation a réuni de nombreux collectifs, partis politiques et syndicats, qui montrent un soutien fort pour le plus ancien prisonnier politique d’Europe. Alors que les gouvernements capitalistes votent des budgets historiques pour l’armée et que les dents de l’impérialisme s’aiguisent, nous devons renforcer notre lutte pour la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah et de tous les prisonniers politiques. Défendre cette perspective, c’est défendre la résistance palestinienne face à l’État colonial d’Israël, et ses alliés impérialistes.


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Menace d'expulsion de l'imam M. Mahjoubi : une nouvelle campagne raciste signée Darmanin et le RN

Menace d’expulsion de l’imam M. Mahjoubi : une nouvelle campagne raciste signée Darmanin et le RN

Mort d'Adama : le parquet reconnaît l'implication des gendarmes mais continue de défendre l'impunité

Mort d’Adama : le parquet reconnaît l’implication des gendarmes mais continue de défendre l’impunité

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Expulsions de SDF : comment l'Etat organise le « nettoyage » de Paris à l'approche des JO

Expulsions de SDF : comment l’Etat organise le « nettoyage » de Paris à l’approche des JO

14 février 1974 en Martinique : l'Etat Français tue des ouvriers agricoles en grève

14 février 1974 en Martinique : l’Etat Français tue des ouvriers agricoles en grève

La France a mené la charge pour légaliser l'enfermement des enfants aux frontières européennes

La France a mené la charge pour légaliser l’enfermement des enfants aux frontières européennes

Droit du sol à Mayotte : une offensive pour calmer la colère sans toucher à la misère

Droit du sol à Mayotte : une offensive pour calmer la colère sans toucher à la misère