^

Notre classe

Hommage

Un nouveau décès à Carrefour : Géraud, 45 ans, travailleur au Carrefour de Charenton

La mort de Géraud, travailleur au rayon Poissonnerie de Carrefour Bercy et âgé de 45 ans, est le neuvième décès dans le secteur de la grande distribution. La CGT dénonce dans son communiqué la mise en place tardive des mesures de sécurité pour les salariés et demande aux responsables de ces crimes de rendre des comptes et refuse le discours de l’unité nationale avancé par le gouvernement de Macron.

lundi 6 avril

Crédit photo : Carrefour

Ce dimanche la CGT annonce le décès de Géraud Cussé, un salarié au rayon Poissonnerie de Carrefour Bercy, retrouvé mort le 3 avril à son domicile. Il était en arrêt maladie depuis le 23 mars suite à des maux de tête et de gorge. Alors que la cause réelle de sa mort n’est pas encore confirmée, il est presque évident qu’il aurait été contaminé de Covid-19 car une autre collègue de son même secteur était malade et hospitalisée en réanimation. Celui-ci est le neuvième décès dans la grande distribution : «  Un décès de plus chez Carrefour, un décès de trop !  ».

Géraud faisait partie des personnes qui font tourner la société dans ce moment de crise mais il était au front sans les protections nécessaires ou du moins très tardives. « Après les annonces du gouvernement, nous avons connu un énorme pic de fréquentation. Les rayons étaient pleins et les salariés étaient au contact des clients. Ce n’est qu’après deux jours que la direction a mis en place des filtrages », affirme Ali Algul, responsable de la CGT Commerce 94. Ensuite peu à peu, suite à la pression des travailleurs, des vitres en plexiglas ont été placées afin de protéger les caissiers ainsi que des gants et du gel hydroalcoolique. Mais c’est que le 31 mars que les masques ont été fournis alors qu’ « entre temps, ce collègue avait été mis en arrêt maladie. Il se plaignait de maux de tête et de maux de gorge et devait reprendre le travail le 27 mars. », dénonce le responsable syndicaliste.

En effet, un tiers de personnel est aujourd’hui absent (74 arrêts de travail et 4 droits de retrait) dans ce Carrefour car « La direction a pris la décision [tardive] de désinfecter les rayons, les réserves, les parties communes et a mis en quatorzaine préventive leur équipe.  » ajoute Ali. Ce qui pose un deuxième problème qui est celui d’un manque de personnel et d’une grosse pression pour ceux qui continuent à travailler.

Malheureusement, ce nombre va continuer à augmenter dû à l’irresponsabilité du patronat et du gouvernement.. Ce n’est pas normal que le travailleurs risquent leur vie en allant travailler, il faut exiger les conditions sanitaires nécessaires ! C’est pour cela que le syndicat annonce que « Dès ce lundi matin, nous allons consulter l’ensemble des salariés pour un appel à la grève, face à la totale indifférence du gouvernement et du patronat vis-à-vis du sort de ces travailleurs. ».
Ce décès comme les huit d’avant auraient pu être évités, mais les mesures de sécurité passent en seconde place quand les profits des capitalistes sont en jeux. C’est aux employés, encore une fois, de payer de leurs vies la mauvaise gestion de la crise de la part de ceux qui gouvernent. Pendant qu’eux ils comptent leurs profits, nous on compte nos morts et surtout, on oublie pas.




Mots-clés

Carrefour   /    #NosViesPasLeursProfits   /    #AssezDeViesBroyées   /    Notre classe