^

Politique

Répression policière

Un reporter de QG en garde à vue, exigeons sa libération

La manifestation parisienne a une nouvelle fois été le théâtre d'une forte répression, dans laquelle les journalistes ont subi un traitement de faveur de la part des policiers. Adrien AdcaZz, reporter pour QG a été placé en garde à vue, exigeons sa libération.

samedi 12 décembre 2020

Selon Aude Lancelin, journaliste à QG, Adrien AdcaZz, reporter pour QG aurait été placé en garde à vue, après avoir été interpellé à Paris vers 17h.

Tout au long de la journée les journalistes ont subi contrôles en règle et intimidations de la part des policiers. Plusieurs journalistes ont ainsi été contrôlés à de nombreuses reprise, certains policiers ont même exigés des journalistes de les rechercher dans le fichier des personnes recherchées. Nous avons appris dans la soirée qu’ Adrien AdcaZz, journaliste à QG est en garde à vue, après avoir été interpellé. Une nouvelle illustration d’une volonté de mater la contestation et d’entraver le travail des journalistes.

Son arrestation est à l’image de la volonté observée aujourd’hui du gouvernement et de la préfecture de mater à tout prix la mobilisation et d’empêcher une information sur les multiples violences policières qui ont émaillé la journée. Face aux mobilisations contre les lois liberticides et islamophobes, la réponse du gouvernement a été celle d’une répression violente et d’un dispositif policier particulièrement massif.

Adrien AdcaZZ journaliste à QG a été interpellé et placé en garde à vue ce qui constitue une nouvelle attaque contre les droits de la presse. Exigeons sa libération.




Mots-clés

Répression policière   /    Police   /    Violences policières   /    Politique