^

Politique

« Une grève pour sauver des vies », la CGT Commerce et Services appelle à la grève à partir de mercredi 8 avril

Alors que l’épidémie tue toujours plus avec 833 décès du Covid-19 comptabilisé lundi, la pression exercée par le patronat sur les travailleurs des secteurs essentiels, comme ceux du commerce et du service s’accentue de jour en jour. Face aux « menaces et pressions », la CGT Commerce et Services appelle à la grève : « une grève pour sauver des vies ». Nous relayons ci-dessous leur communiqué.

lundi 6 avril

Une grève pour sauver des vies.

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, la Fédération CGT Commerce et Services n’a cessé d’alerter puis d’exiger du gouvernement et du patronat les moyens de protection nécessaires et vitaux pour les salarié.es. qui sont dans l’obligation de travailler.

Nous constatons que beaucoup d’enseignes de la grande distribution, de la sécurité privée et aéroportuaire, de la logistique, des services après-vente, des services à la personne, etc, ne respectent pas les règles sanitaires, mettant en danger les salarié.e.s et le public avec qui ils sont en contact au quotidien.

Des enseignes de la grande distribution contestent le droit de retrait exercé par les salarié.e.s. Dans d’autres entreprises, ce sont des menaces et pressions qu’ils subissent dès lors qu’ils revendiquent des mesures concrètes pour leur sécurité. Tout l’arsenal de répression est mis en œuvre ; intimidation, discrimination. C’est inacceptable !

Le gouvernement et le patronat n’ont qu’un objectif, continuer à faire du chiffre quelles que soient les conséquences dramatiques que cela engendre pour les travailleurs.euses. Dans nos secteurs d’activités, nous comptons un nombre important de salarié.e.s contamniné.e.s, hospitalisé.e.s et c’est avec une grande colère que nous comptons aussi nos morts !

Le COVID-19 peut être mortel, pas question de jouer à une loterie mortifère ! Tandis que nous exigions des mesures drastiques de protection pour ces travailleurs.euses obligé.e.s d’assurer la continuité économique du pays, en réclamant des mesures permettant le respect des gestes barrières, en revendiquant la restriction des ouvertures des magasins et des rayons de premières nécessités, la seule réponse du gouvernement a été d’offrir au patronat des ordonnances sur mesure à la hauteur de leurs rêves les plus fous : durée du travail hebdomadaire portée à 60 heures, ouverture les dimanches, amplitude de repos entre 2 jours réduite, levée des contraintes de travail de nuit. Des ordonnances dignes du Moyen-âge !

La Fédération CGT Commerce et Service dénonce de tels choix politiques qui envoient tous les jours des milliers de salarié.e.s grossir les rangs des sacrifié.e.s du capitalisme.

Face à un gouvernement qui ne le fait pas, la Fédération CGT Commerce et Services prend ses responsabilités pour sa part. Nous arrivons à la limite du tolérable et de l’acceptable, nous parlons de vies, on nous parle de business, nous parlons de dispositifs de protection, on nous parle de destruction de droits.

La Fédération annonce que pour protéger les salarié.e.s leur entourage et les personnes qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur travail, elle appelle à la grève dès le mercredi 8 avril jusqu’à l’obtention de mesures suffisantes pour assurer une réelle sécurité des salarié.e.s dans leurs enseignes.

C’est notre dernière chance de sauver des vies !




Mots-clés

Coronavirus   /    Grève   /    Politique