^

Politique

Une lycéenne s’immole par le feu en plein cours à Villemomble

Le drame s'est produit aujourd'hui dans un lycée de Seine-Saint-Denis. Une jeune fille de 18 ans s'est immolée avant de se jeter dans l'atrium, depuis le premier étage. Un drame qui prend place 3 semaines après un acte similaire devant un CROUS à Lyon.

lundi 25 novembre

Cette après-midi, une lycéenne de 18 ans s’est immolée par le feu avant de se jeter du 1er étage dans le hall du lycée Georges Clémenceau de Villemomble. Les pompiers l’ont prise en charge, et elle serait actuellement en état d’"urgence absolue".

Le Parisien qui a interrogé des témoins note : "On aurait dit une torche humaine, elle hurlait aidez-moi ! Aidez-moi !", témoigne l’un de ses camarades de classe. Les surveillants sont ensuite venus à son secours avec des couvertures, pour tenter de la sauver. La victime a été évacuée par les pompiers en hélicoptère."

Ce drame survient trois semaines après qu’un étudiant se soit immolé par le feu devant un CROUS à Lyon. Son geste, politique, visait à dénoncer la précarité étudiante dont il dressait le tableau dans un message d’adieu sur Facebook en accusant directement les gouvernements successifs. Ce geste désespéré a depuis suscité un début de mobilisation dans différentes universités, et commencé à briser le tabou de la précarité étudiante.

Si pour l’instant la motivation de la lycéenne n’est pas connue, il n’est pas anodin que des jeunes de 18 ans aient idée de s’immoler en plein cours. Tandis qu’un jeune sur 8 a des idées suicidaires, cela témoigne d’un malaise profond dans la société dont les gouvernements successifs ne peuvent se laver les mains.




Mots-clés

#LaPrecariteTue   /    Jeunesse   /    #AssezDeViesBroyées   /    Politique