×

Retraites

« Une réforme difficile et indispensable » : le MEDEF réaffirme son soutien à la réforme des retraites

Affichant jusqu’alors une certaine prudence, le patron du MEDEF a réaffirmé lundi son soutien sans faille au gouvernement et à la réforme des retraites. Alors que le 7 mars se prépare, ces déclarations rappellent la nécessité de durcir le mouvement.

Léa Luca

20 février 2023

Facebook Twitter

Invité ce dimanche du Grand Rendez-vous d’Europe 1, CNews et Les Echos, Geoffroy Roux de Bézieux, a réaffirmé son soutien entier à la réforme des retraites et au gouvernement. Le patron du Medef, à qui le gouvernement reprochait encore il y a peu de temps son trop discret soutien à la réforme, a ainsi évoqué « une réforme financière, difficile et indispensable ».

Alors que l’intersyndicale menace de « mettre la France à l’arrêt » le 7 mars, sans pour l’instant appeler à la grève reconductible, le président du Medef a voulu afficher sa tranquillité : « Dans tous les pays autour de nous qui ont augmenté l’âge de la retraite, il y a eu le même pourcentage de personnes opposées […] la seule différence c’est qu’en France, on a cette tradition de manifestations en France qui est plus forte qu’ailleurs ». Une tradition, qui selon Roux de Bézieux n’empêchera pas la réforme de passer.

Le patron du Medef, s’est par ailleurs félicité au cours de l’émission, de l’accord sur le « partage de la valeur » que la CFDT et la CFTC ont d’ores et déjà accepté de signer, en se réjouissant du renforcement des syndicats dans la période, comme garant du dialogue social.

Des déclarations qui indiquent combien, malgré le rejet quasi-unanime de la réforme par la population et le caractère historique des chiffres de manifestation, le patronat continue d’être déterminé à imposer la contre-réforme des retraites, au même titre que le gouvernement. Des déclarations qui résonnent avec la récente interpellation de Jean-Luc Mélenchon à Geoffroy Roux de Bézieux. Lors de son meeting du 16 février à Montpellier, qui expliquait : « M. Roux de Bézieux, écoutez, ça suffit, ne faites pas cette réforme. Allez lui dire à Macron, que vous ne lui avez rien demandé. Parce qu’un moment le patron du Medef a dit ‘on ne nous a rien demandé’. Vous avez changé d’avis entre temps ? »

A rebours de toute illusion portée dans un patronat qui reviendrait à la raison, les déclarations de Roux de Bézieux rappellent que la solidarité entre le patronat et le gouvernement est totale et que seul le rapport de forces permettra de les faire reculer. Pour cela, il va falloir aller au-delà de la stratégie de pression de l’intersyndical, et avancer dans la construction d’une grève reconductible large, en faisant du 7 mars le point de départ d’une grève générale politique contre Macron et son monde.


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Georges Abdallah, un résistant communiste emprisonné depuis 40 ans qui révèle l'hypocrisie de Macron

Georges Abdallah, un résistant communiste emprisonné depuis 40 ans qui révèle l’hypocrisie de Macron

Panthéonisation de Manouchian : opération détournement de mémoire pour Macron et le RN

Panthéonisation de Manouchian : opération détournement de mémoire pour Macron et le RN

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine


Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l'AfD qui appelle à la « remigration »

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l’AfD qui appelle à la « remigration »

Moins d'écologie, plus d'exploitation : l'exécutif donne de nouveaux gages à la FNSEA

Moins d’écologie, plus d’exploitation : l’exécutif donne de nouveaux gages à la FNSEA

Appel à « passer en économie de guerre » : Glucksmann lance sa campagne militariste

Appel à « passer en économie de guerre » : Glucksmann lance sa campagne militariste

Transports : la macronie prête à interdire la grève sur de larges périodes

Transports : la macronie prête à interdire la grève sur de larges périodes