^

Politique

Solidarité face à l'extrême-droite

Une youtubeuse qui démonte le « grand remplacement » harcelée par l’extrême droite. Solidarité !

Il y a trois jours, la youtubeuse Nirina sortait une vidéo dans laquelle elle démonte, la théorie du « grand remplacement » portée dans le champ politique par Eric Zemmour. A la suite de cette vidéo elle a subi déferlement de haine raciste et misogyne de la part de militants d'extrême droite. Solidarité !

vendredi 8 octobre

Dans une vidéo publiée cette semaine, la jeune youtubeuse Nirina voulait « s’attaquer aux bases de cette théorie raciste qui ne se base sur aucune réalité scientifique » qu’est le grand remplacement. Contactée par Révolution Permanente elle explique : « j’ai voulu faire cette vidéo parce que même si je suis au Canada, je suis l’actualité Française et je vois qu’il y a une réelle montée de l’extrême droite, et notamment que les théories du complot commence à prendre place dans la tête d’énormément de personnes ».

A la suite de la publication de sa vidéo, l’étudiante de 21 ans a subi un déferlement de haine raciste et sexiste de la part de l’extrême-droite, allant même jusqu’à des menaces de mort et des appels aux viols. Elle raconte : « Pour être honnête je m’attendais à recevoir des méchants commentaires de quelques personnes d’extrême droite, mais je ne pensais pas ça prendrait de telles proportions ». Elle a notamment été la cible du militant d’extrême droite Kroc Blanc, qui lui a même adressé une vidéo ignoble, emplie de misogynie.

Si Nirine refuse de débattre avec l’extrême droite, elle nous explique qu’elle refuse également de « céder à l’intimidation » et a décidé de porter plainte notamment après qu’un site néo-nazi ait lancé sur sa personne un appel au viol.

Pour la jeune militante, ce déferlement de haine est une expression de la décomplexion de l’extrême droite et de ses idées réactionnaires dans un contexte de durcissement des discours réactionnaires dans l’ensemble du champ politique. « C’est très choquant, ce sont vraiment des théories du complot horrible et ça fait très peur. Je reçois énormément de menace et c’est très grave ce qu’il se passe » explique-t-elle. Pour autant, Nirina reste déterminée à poursuivre son travail : « il ne faut pas leur laisser le monopole de la pensée, c’est pour ça que je compte continuer à m’engager sur les réseaux sociaux. L’extrême droite a trop de relais, particulièrement en ce moment où Zemmour a presque le monopole médiatique. ». Une situation face à laquelle elle appelle à « s’organiser, et lutter notamment en proposant un autre discours ».

Comme nous le notions dans un article récent, combattre le discours de guerre civile de Eric Zemmour, qui tend à déplacer encore un peu plus à droite les frontières du discours et des actes islamophobes légitimes, est en effet essentiel. Ce combat est par ailleurs indissociable d’un combat contre le gouvernement et l’islamophobie d’Etat. Cette dernière n’est en effet pas l’apanage de l’extrême-droite ni de Zemmour, mais est soutenue par la majeure partie de la classe politique depuis des années.

Solidarité avec tous ceux qui, comme Nirina, dénoncent les discours réactionnaires de l’extrême-droite et du gouvernement ! Contre leur idéologie nauséabonde, il faut une alternative révolutionnaire.




Mots-clés

Vidéo   /    Racisme   /    Extrême-droite   /    Politique