^

Du Pain et des Roses

Un 8 mars en première ligne contre Macron et son monde

VIDEO 8 mars. Grévistes et étudiantes dénoncent les violences policières contre la marche nocture et répondent à Schiappa

« C’est la même violence qu’on a subie sur nos piquets de grève, et c’est le gouvernement de Marlène Schiappa qui nous envoyait la police » dénonce Laura au sujet des violences policières contre les manifestantes hier soir. Ainsi la cheminote se dit fière d’être « en première ligne dans la lutte. »

dimanche 8 mars

Alors que les images de la répression contre les manifestantes lors de la marche nocturne à la veille du 8 mars à Paris, mais aussi Toulouse et dans plusieurs villes en France, font le tour du web, la Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité Femmes Hommes a posté un tweet affirmant que « toutes les femmes doivent pouvoir manifester pacifiquement », affirmant que le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, « a demandé un rapport à la Préfecture de Police sur ce qui s’est passé ». Une position qui contraste avec les violences policières orchestrées par le gouvernement contre les grévistes de la RATP-SNCF, mais aussi contre les femmes Gilets Jaunes qui manifestent chaque samedi depuis plus d’un an maintenant.

C’est ce qu’on tenu à dénoncer Laura, Nadia et Ariane, grévistes de la SNCF-RATP et étudiante, toutes militantes du collectif féministe Du Pain et des Roses affirmant que « la répression c’est la démonstration que le gouvernement ne sait pas comment réagir face au mouvement des femmes, c’est le gouvernement de Schiappa qui réprime les femmes qui décident d’arrêter de se taire et de prendre la rue », expliquant que c’est puisque « Les femmes sont en première ligne des attaques du gouvernement, donc on a envie d’être en première ligne dans la lutte. »




Mots-clés

féminicides   /    grève féministe   /    Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Femmes Gilets Jaunes   /    8 Mars   /    Réforme des retraites   /    Féminicide   /    Féminisme    /    Du Pain et des Roses   /    Violences faites aux femmes   /    Droits des femmes   /    RATP   /    SNCF   /    Du Pain et des Roses