^

Politique

Les salariés de Petroineos Lavéra mettent la raffinerie à l'arrêt

VIDEO. A Lavéra, les grévistes mettent la raffinerie à l’arrêt

« Les manœuvres se poursuivront jusqu'à ce soir », déclarait Sébastien Varagnol, secrétaire CGT à Petroineos. Les grévistes de Lavéra ont pris de l'avance, ils ont décidé d'arrêter la deuxième unité de la raffinerie pour donner le ton.

mercredi 8 janvier

Le message des raffineurs de Lavéra (Petroineos) est plus qu’exemplaire. Comme l’explique le site Maritime info, ce mardi, les grévistes de la raffinerie de Lavéra se sont prononcés pour poursuivre l’arrêt déjà entamé, mais interrompu, de la raffinerie. Si les grévistes avaient entamé le processus d’arrêt de la raffinerie il y a un mois, le processus avait été interrompu "car nous étions la seule raffinerie à avoir engagé la manœuvre" explicite Sébastien Varagnol, secrétaire CGT à Petroineos.

La première unité restée à l’arrêt, le processus pour arrêter la deuxième unité a commencé ce matin, « les manœuvres se poursuivront jusqu’à ce soir », continue le syndicaliste. Aujourd’hui « nos salariés sont plus revendicatifs » a explique Sébastien Varagnol, secrétaire CGT à Petroineos Lavéra. Mais les grévistes attendaient « de se coordonner avec les sept autres raffineries françaises pour passer à l’étape supérieure : l’arrêt total ».

En décidant d’arrêter la deuxième unité ce mardi, les grévistes de Lavéra durcissent le mouvement, signe d’une détermination à aller jusqu’au bout du retrait de la réforme. Un mouvement qu’ils comptent inscrire dans la durée. Plus encore, ils souhaitent transmettre cette détermination à l’ensemble des raffineurs. A Lavéra, les grévistes montrent la voie à suivre : pour vaincre, à partir du 10 janvier, il va falloir généraliser l’arrêt des raffineries.




Mots-clés

CGT-Chimie   /    Grèves raffineries    /    Politique