^

Monde

Répression policière

VIDEO. Au Chili, une personne en fauteuil roulant projetée au sol par un canon à eau

Le dimanche 11 octobre 2020 à Plaza Italia, Santiago, lors d'une manifestation, un policier cible avec le canon à eau sur une personne en fauteuil roulant, qui se fait brutalement projeter au sol. Un acte violent qui se déroule dans un climat de lutte contre l'impunité policière

mardi 13 octobre

Crédits : Telesur
 
Cela fait plus d’un an que les Chiliens se mobilisent contre le gouvernement Piñera et le système néolibéral dans son ensemble. Des mois de manifestation qui ont dû faire face à une escalade de répression par les forces de police, aboutissant à des dizaines de morts et des milliers de blessés.
 
En décembre dernier, suite à la montée des mobilisations, la mise en place d’un référendum pour un changement de constitution a donc été votée pour le 25 octobre prochain. A l’approche de cette date, les manifestations ont repris depuis quelques semaines, toujours sous le feu d’une répression criminelle. Le dimanche 11 octobre, lors de l’une de ces manifestations à Santiago sur la Plaza Italia, les forces de polices prennent pour cible un manifestant en fauteuil roulant par un tir de jet d’eau de dissipation d’émeute.
 

 
Dans la vidéo publiée par OPAL, l’agence de presse sud-américaine, l’homme en fauteuil roulant se fait renversé par un jet d’eau de Carabiniers. Il était seul et dégagé, le tir lui était donc volontairement destiné et les manifestants qui accourent pour l’aider sont également la cible d’un tir de jet d’eau. L’homme a été blessé et admis à la clinique Santa Maria le jour même.
 
Les manifestations actuellement en cours au Chili sont par ailleurs en partie dues à la blessure grave d’un jeune de 16 ans, poussé d’un pont par des carabiniers lors d’un rassemblement 9 jours plus tôt. Dans ce contexte de lutte contre les répressions policières et leur totale impunité, la prise pour cible d’une personne en fauteuil roulant est un symbole montrant que le gouvernement chilien et la police étatique se permettent tous les droits pour couper-court aux contestations des Chiliens et asseoir leur souveraineté par la peur. Ces violences sont de plus en plus nombreuses et graves dans des nombreux pays, preuve que les gouvernements bourgeois se sentent chaque jour un peu plus fragilisés et n’ont pas d’autre outil que la répression pour essayer de calmer la foule.




Mots-clés

Répression policière   /    Police   /    Chili   /    impunité policière   /    Violences policières   /    Répression   /    Monde