^

Politique

Violences policières

VIDEO. Aux États-Unis, un enfant de 5 ans menotté par un policier pour avoir « fait l’école buissonnière »

Une vidéo publiée récemment sur twitter montre un policier américain passer les menottes à un enfant de 5 ans, au prétexte que celui ci aurait fait l'école buissonnière. Cette vidéo, particulièrement choquante, montre la réalité des violences policières qui n’épargnent pas les enfants. Elle s’inscrit dans une série qui semble infinie de témoignages et de vidéos dénonçant la répression ordinaire de la police. En France aussi, les enfants sont victimes de ce type de violence.

lundi 29 mars

La pédagogie selon la police

Une [vidéo choquante- https://twitter.com/Loopsidernews/status/1376499372398153735?fbclid=IwAR2YzpWkDCsm8c7rH2f_T5umBPwEb5OINXjjE3STrqqdfsAj-nl5sm4yTrE] récemment publiée sur twitter montre un enfant de 5 ans intimidé, menotté et emmené au poste par un agent de police de Montgomery, aux États-Unis. Le motif invoqué ? L’enfant aurait "fait l’école buissonnière". Les faits datent de janvier 2020.

Dans cette vidéo, filmée par sa caméra embarquée, l’agent fait preuve de brutalité envers un très jeune enfant. Après l’avoir interpellé et amené au poste en voiture, l’agent menotte l’enfant, prétendant ainsi lui donner une leçon. Il invoque l’argument pédagogique pour justifier ses actes : «  tu sais à quoi ça sert ? », « c’est pour les gens qui ne veulent pas écouter et qui ne savent pas se tenir  », lui assène-t-il ainsi en lui passant les menottes. Les violences ne s’arrêtent pas là, puisqu’il demande également à la mère de l’enfant, qui a été appelée au poste, de lui infliger des coups afin « de le punir ». Celle-ci, choquée, refuse.

Aux États-Unis et ailleurs, la violence policière n’épargne pas les enfants

L’enfant, que l’on voit terrifié et en pleurs, a été traumatisé par la violence des faits. Cette violence envers un enfant orchestrée par la police n’est malheureusement pas un cas isolé. Ainsi, l’année dernière, une vidéo montrant une fillette de 6 ans arrêtée et menotée à Orlando aux Etats-Unis avait déjà fait scandale. Ce type de violence n’est également pas une spécificité américaine, comme a pu le montrer un rapport récent de l’ONG Human Rights Watch dénonçant des contrôles abusifs et racistes sur des enfants ou encore la vidéo révoltante montrant 146 lycéens interpellés à Mante La Jolie tenus à genoux et les mains sur la tête par des policiers, faisant de surcroit preuve de sarcasme de manière totalement décomplexée. Aux États-Unis ou en France, la police tue, matraque et mutile, tout en étant protégée par l’État. Elle s’en prend aux enfants ici comme outre Atlantique.
En effet, le droit à l’enfance n’est pas un droit universel. Françoise Vergès utilise à ce propose l’expression « unchilding » (désenfanter), qui signifie que selon sa classe sociale et/ou sa race, un enfant pourra être traité et violenté comme un adulte par les organes de répression du capitalisme. Elle cite ainsi « l’enfermement des adolescent.e.s dans des camps de détention aux USA, les examens de moelle osseuse pour déterminer l’âge des jeunes migrants ou encore la répression qu’ont subie les lycéen.ne.s des quartiers, en Ile-de-France, notamment, au cours des derniers mouvements ».

Dès lors, ces violences choquantes et récurrentes ne peuvent pas être interprétées comme des « bavures », des abus ou des faits d’individus qui « déconneraient ». Elles sont autant de preuves du rôle répressif de maintien de l’ordre social de la police. En broyant, humiliant, traumatisant les individus dès leur plus jeune âge, la police tente de garantir une certaine résignation chez les personnes les plus visées par l’exploitation capitaliste et les oppressions racistes et sexistes. Cette résignation est heureusement loin d’être atteinte, grâce à la combativité des familles des victimes, d’organisations, et de personnes révoltées ainsi que la vivacité des mobilisations contre les violences policières.




Mots-clés

Répression policière   /    Violence   /    Police   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique