^

Politique

FACE A LA CRISE

VIDEO. Crise économique, licenciements et précarité : quelle alternative pour notre classe ?

Alors que les plans de licenciements s’enchaînent et que la crise économique liée au confinement commence tout juste à produire ses effets, le patronat voudrait nous faire croire qu’il n’y a qu’une seule alternative : imposer toujours plus d’efforts aux travailleurs et faire peser les conséquences économiques sur les plus précaires. Face à cette offensive, et à travers les comités virtuels nous défendons une série de mesures pour que ça ne soit pas à nous de payer la crise !

vendredi 5 juin

Alors que Renault a annoncé il y a quelques semaines un plan de licenciement massif concernant 15000 salariés dans le monde dont 4600 en France, l’Etat a confirmé la garantie du prêt de 5 Milliards au constructeur automobile avec des garanties jugées faibles en ce qui concerne le maintien de l’emploi (sauvetage temporaire du site de Maubeuge). Sans les mobilisations des employés de différents sites en France pour mettre la pression sur l’état, cela n’aurait probablement même pas été le cas. En effet devant le chantage à l’emploi du « Too big To Fail », le Medef et les organisations patronales européennes et internationales essayent une nouvelle fois d’imposer une socialisation des pertes …

Mais face à cette situation, notre classe doit s’organiser pour lutter et imposer une série de mesures d’urgence allant directement en contradiction avec les intérêts du patronat et nécessitant une organisation qui pourrait être celle d’un Grand Parti Révolutionnaire comme nous le défendons depuis plusieurs mois au sein du NPA Révolution Permanente.