^

Monde

#AnasseKazib2022

VIDÉO. Deux minutes pour découvrir le programme antiraciste de la campagne d’Anasse Kazib !

La crise sanitaire a mis en lumière le racisme systémique que subissent les habitants et la jeunesse des quartiers populaires. Dans le même temps, la France envoie ses troupes militaires en Afrique. Découvrez à travers une courte vidéo les points principaux du programme antiraciste et anti-impérialiste de la campagne d’Anasse Kazib !

mercredi 23 février

La crise sanitaire a mis en lumière le racisme systémique que subissent les habitants et la jeunesse des quartiers populaires. Pendant le premier confinement, on a vu que les travailleurs et les travailleuses des quartiers populaires, qui travaillent pour la plupart dans les secteurs essentiels du nettoyage, dans les supermarchés, dans les transports en commun, dans les plateformes de livraison, ont continué à faire tourner la société au péril de leur vie, et le tout pour un salaire de misère.

Pendant ce temps, l’État a mis en place un confinement répressif qui a ciblé en premier lieu la jeunesse des quartiers populaires. Pendant ce confinement, en l’espace d’un mois, 12 personnes ont trouvé la mort suite à une intervention policière. Les violences physiques, le harcèlement policier et les contrôles au faciès, déjà quotidiens, se sont démultipliés.

En juin 2020, nous étions aux côtés de tous ces jeunes qui se sont mobilisés contre le racisme d’État et les violences policières en France et à travers le monde, pour exiger justice pour toutes les victimes de violences policières, de George Floyd aux États-Unis à Adama Traoré en France. Ces mobilisations historiques ont montré le vrai rôle de la police : réprimer dans les quartiers et dans les manifestations pour préserver l’ordre établi.

Nous revendiquons la dissolution des corps spéciaux comme la BAC et les CRS ainsi que l’interdiction des armes dites non-létales utilisées contre les manifestants. En réponse à ces mobilisations, Macron, Darmanin et Blanquer ont cherché à renforcer leur appareil policier tout en stigmatisant les musulmans et les musulmanes et les habitants des quartiers populaires.

Cadeaux aux policiers, loi « sécurité globale », loi islamophobe sur le séparatisme et discrimination des femmes voilées, « guerre contre la drogue » qui ne sert qu’à réprimer... Toutes ces annonces, lois et dispositifs, qui pavent la voie à l’extrême-droite, ne servent qu’à encadrer les quartiers populaires et renforcer la police pour mieux réprimer les mobilisations futures. Mais elles visent aussi à diviser les classes populaires sur une base raciste. C’est pourquoi à travers cette campagne nous revendiquons le retrait total des lois « séparatisme » et « sécurité globale ».

Le gouvernement utilise la « guerre contre le terrorisme » pour stigmatiser et réprimer dans les quartiers populaires. C’est avec le même argument que la France envoie ses troupes militaires en Afrique, pour sécuriser ses intérêts et exploiter des richesses. Les premières victimes de ces opérations sont en réalité les populations locales.

Au Mali, l’armée française est responsable de bombardements de civils. En 2020, les interventions des forces militaires ont causé plus de morts que les groupes djihadistes. C’est pour cela qu’avec la candidature d’Anasse Kazib, nous exigeons le retrait immédiat de toutes les troupes françaises à l’étranger. Nous revendiquons aussi la fermeture de toutes les bases militaires françaises ainsi que la fin de toutes les opérations militaires à l’étranger.

À travers cette vidéo, Philippe, membre du comité de rédaction de Révolution Permanente dans la section internationale, nous explique les points centraux du programme antiraciste et anti-impérialiste de la campagne d’Anasse Kazib.



Mots-clés

Racisme d’État   /    violence d’état   /    Anti-racisme   /    Police   /    Solidarité internationale   /    Impérialisme   /    Racisme   /    Internationalisme   /    Violences policières   /    Monde   /    Politique