^

Notre classe

#NonAuLicenciementDeEricBezou

VIDEO. En Nouvelle-Aquitaine, les hospitaliers apportent leur solidarité à Eric Bezou, cheminot et syndicaliste menacé de licenciement

Depuis le 26 mai, une série de rassemblements ont eu lieu en Nouvelle-Aquitaine en soutien aux hospitaliers, dans le cadre de prévis de grève déposés pour la défense de l'Hôpital public. De nombreuses personnes, membres d'organisations politiques, syndicales et associatives étaient présentes. L'occasion également d'apporter leur solidarité à Eric Bezou, cheminot, syndicaliste et Gilet Jaune, menacé de licenciement, rappelant que l'alliance entre tous les travailleurs notamment de la première ligne, et les jeunes, est nécessaire pour préparer les combats à venir et imposer l'interdiction des licenciements.

lundi 8 juin

Ces dernières semaines, plusieurs rassemblements ont eu lieu devant l’Hôpital Pellegrin à Bordeaux, Haut-Levêque à Pessac, mais aussi à Libourne devant le Centre Hospitalier Robert Boulin, et à La Rochelle. Divers préavis de grève ont été déposés, afin de dénoncer la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, et revendiquer un plan d’investissement et d’embauches massives à l’Hôpital, mais aussi la titularisation de tous les contrats précaires, la revalorisation des salaires et carrières de tous les hospitaliers et la prime covid à 1500 euros pour tous les travailleurs de l’hôpital. De nombreux militants politiques et syndicaux, dont le NPA Jeunes et Révolution Permanente, l’association étudiante Onzième Thèse et le collectif féministe Du Pain et des Roses étaient présents pour les soutenir.

Les hospitaliers en première ligne et leurs soutiens ont également apporté leur solidarité à Eric Bezou, cheminot, syndicaliste et gilet jaune menacé de licenciement. Connu pour être un lanceur d’alerte au sujet des méthodes managériales brutales de la SNCF, la défense de nombre de ses collègues lui vaut aujourd’hui d’être menacé de perdre son emploi, par la SNCF et la Ministre du travail Muriel Pénicaud. Des méthodes généralisées à l’ensemble des services publics en marche vers la privatisation ! En effet en août 2019, Révolution Permanente dénonçait déjà les méthodes manageriales des cadres dans les laboratoires des CHU de Bordeaux : des travailleurs des laboratoires épuisés, soumis à une très forte pression. Chaque minute de pause est minutieusement chronométrée. La goutte d’eau qui avait fait deborder le vase : la mise en place d’une "boîte à portables" pour surveiller les faits et gestes des travailleurs.

Lien vidéo youtube : https://youtu.be/RWmLaPFfKdo

La solidarité des soignants à Eric est un soutien important entre les travailleurs de la première ligne. Refusons que ce soient aux travailleurs, aux jeunes précaires victimes également de violences policières, de payer la crise ! Se battre contre le licenciement d’Eric, c’est préparer les batailles à venir, pour imposer l’interdiction des licenciements !

Nous vous invitions à signer la pétition de soutien à Eric Bezou.

Mardi 9 juin, un rassemblement à également lieu à 9h devant la direction générale de la santé à Talence, pour exiger une prime de 1500 euros pour tous les agents du CHU de Bordeaux ! Nous vous invitions à venir nombreux les soutenir.

Le 16 juin, une journée de grève et de mobilisation nationale pour la défense de l’Hôpital est également prévue !




Mots-clés

répression syndicale   /    Hospitaliers   /    Répression   /    Notre classe