^

Monde

VIDEO. Etats-Unis. Des infirmières s’opposent aux militants d’extrême-droite qui défilent à Denver

Dans l’Etat du Michigan et ailleurs, des milliers de militants d’extrême-droite organisent des manifestations pour réclamer la fin du confinement et la réouverture des commerces et des écoles. Ils sont armés, arborent des drapeaux de soutien à Trump et défendent des positions ouvertement suprématistes. Plus encore, ils s’organisent pour bloquer les routes et par là les accès aux hôpitaux en mettant délibérément en danger les soignants et les malades.

lundi 20 avril

Dans l’Etat du Michigan et ailleurs, des milliers de militants d’extrême-droite organisent des manifestations pour réclamer la fin du confinement et la réouverture des commerces et des écoles. Ils sont armés, arborent des drapeaux de soutien à Trump et défendent des positions ouvertement suprématistes. Plus encore, ils s’organisent pour bloquer les routes et par là les accès aux hôpitaux en mettant délibérément en danger les soignants et les malades.

Loin d’être quelques fous isolés, la multiplication de ces phénomènes est le reflet de la polarisation sociale et politique extrême entrainée par la crise du Covid-19. En effet, ces groupes d’extrême-droite s’inscrivent dans la continuité de la position « anti-confinement » et de minimisation des effets du virus (« une simple grippe ») ouvertement défendue par Trump. Alors que les soignants se révoltent contre leurs conditions de travail indignes et que la fermeture des usines non essentielles apparaît de plus en plus nécessaire pour se protéger, ces militants, soutenus par de grands groupes capitalistes, cherchent à imposer leur alternative : celle de laisser mourir les travailleurs, les personnes racisées et les précaires.

Face à cela, à Denver, des infirmières ont bloqué la manifestation et empêché la milice de circuler. Une réaction exemplaire.




Mots-clés

Etats-Unis   /    Monde