^

Notre classe

Éducation nationale

VIDÉO. Grève nationale des AESH contre la précarité et les cadences infernales

Ce jeudi, les accompagnants des enfants en situation de handicap étaient en grève pour contester leur précarité et leurs conditions de travail. Avec des cadences infernales du fait d'un sous-effectif structurel, les AESH qui sont majoritairement des femmes sont souvent sous-payées et précaires.

jeudi 8 avril

Partout en France avait lieu ce jeudi une grève des AESH, les accompagnants des enfants en situation de handicap. Cette mobilisation était appelée pour dénoncer les conditions de travail déplorables de ces personnels et petites mains de l’Education nationale, en sous-effectif structurel. Parmi les revendications, l’accent a été mis sur l’ensemble de l’Education et du manque de moyens ainsi que des conditions de travail lamentable : en moyenne, les AESH touchent un SMIC.

À Sarcelles, un rassemblement était organisé à l’occasion de cette grève nationale, représentant une vingtaine d’établissements. Aux côtés des AESH à l’honneur de cette journée de lutte, des professeurs, personnels et parents d’élèves étaient présents pour les soutenir.

À la manifestation parisienne, beaucoup de pancartes se mêlaient aux drapeaux syndicaux pour défiler et revendiquer de meilleures conditions de travail jusque devant le ministère de l’Education Nationale.

En fin d’après-midi, les organisations syndicales ont été reçues par le ministère, sans doute inquiet de l’ampleur de cette journée de mobilisation dans les écoles et du risque d’un effet tâche d’huile en pleine polémique sur la fermeture des établissements. "L’Intersyndicale IDF (CGT - FO - FSU - SUD) a été reçue le 8 avril 2021 en audience au ministère suite à la très forte mobilisation des AESH partout sur le territoire. Le ministère a pris note de nos revendications mais n’a aujourd’hui aucune réponse à apporter en dehors d’une hypothétique revalorisation salariale qui interviendrait à l’issue du Grenelle, éventuellement après la rentrée 2022. L’Intersyndicale appelle les AESH à continuer de se mobiliser contre les PIALs, pour un vrai statut, un vrai salaire !"




Mots-clés

Sarcelles   /    Education nationale    /    Education Prioritaire   /    Jean-Michel Blanquer   /    Grève   /    Education   /    Notre classe