^

Politique

Internationalisme

VIDEO. « Guerre en Ukraine : quelle politique internationaliste ? » avec Anasse Kazib et Philippe Alcoy

Ce vendredi, plus de 120 personnes étaient réunies à Paris autour d’Anasse Kazib et Philippe Alcoy pour revenir sur la guerre en Ukraine et la nécessité de faire entendre une voix internationaliste et ouvrière dans ce conflit, contre l’agression russe et la politique impérialiste de l’OTAN. Un échange à revoir.

lundi 21 mars

Alors que la guerre en Ukraine fait rage depuis près d’un mois, Révolution Permanente organisait ce vendredi une réunion publique sur la question, afin de dessiner une politique de classe et internationaliste dans ce conflit. Ce dernier continue de marquer l’actualité à l’échelle internationale, tant à cause de la violence du conflit et des nombreuse victimes civiles qu’il provoque, qu’à cause des répercutions économiques et sociales de cette guerre partout dans le monde, qui polarise dès lors les débats politiques.

Dans cette situation complexe et contradictoire, où un dictateur nationaliste, Poutine, agresse une nation opprimée, l’Ukraine, qui se retrouve soutenue massivement par la principale alliance militaire impérialiste, l’OTAN, la position des révolutionnaires ne va pas de soi. Afin de réfléchir dans ce sens, plus de 120 personnes étaient présentes à cette réunion vendredi, animée par Anasse Kazib, cheminot et ancien candidat à la présidentielle, Philippe Alcoy, spécialiste des questions internationales pour Révolution permanente, et Ariane Serge, étudiante à Paris 1.

Au cours de deux heures de discussions denses, l’ensemble des principaux éléments pour comprendre la situation en Ukraine ont été évoqués : la stratégie de Poutine et ses objectifs dans cette guerre, le rôle de l’OTAN, les tâches démocratiques en Ukraine, la question de l’extrême droite ukrainienne, etc... Les échanges avec le public ont ensuite été particulièrement intéressants, notamment ceux de deux intervenants originaires de Russie : Sasha Yaropolskaya de XY Media, et un professeur de russe, président de la Coordination des russes en France, qui ont insisté sur le rôle de la mobilisation du peuple russe contre Poutine et la guerre, mais aussi les difficultés de celle-ci face au régime.

Pour terminer la réunion, Anasse Kazib a insisté sur le rôle que peut jouer la classe ouvrière dans le conflit, que cela soit pour contester les sanctions, empêcher l’escalade guerrière, sur le modèle des agents de l’aéroport de Pise refusant d’acheminer des armes ; mais aussi pour tenter de mettre fin à la guerre en elle-même, en prenant l’exemple de grévistes de la pétrochimie en Russie luttant contre la baisse des salaires engendré par les sanctions.
Une première réunion riche qui a permis de dresser les contours d’une politique de classe internationaliste dans cette période, dans le cadre d’une réflexion menée ces dernières semaines et développée dans l’article « Ukraine : l’enjeu d’une politique anti-impérialiste indépendante ».



Mots-clés

Guerre en Ukraine   /    Extrême-gauche   /    Anasse Kazib   /    Russie   /    Ukraine   /    Trotsky   /    Révolution Permanente   /    Politique