^

Politique

Violences policières

VIDEO. "Il n’a plus de figure, plus de bouche" : un passant blessé par un tir de LBD

Encore une fois, un passant a été visé et touché à la tête par un tir de LBD. C'etait au cours de l'acte XVI, ce samedi, avenue de Wagram à Paris. Selon un témoin de la scène : "Tout d’un coup, la BAC est arrivée avec leurs LBD. Quelqu’un a tiré en pleine face sur un des mecs qui étaient avec nous. C’était en pleine bouche, plus de dents. C’est horrible. En plus, c’était vachement près quoi. On se dit : ‘Voilà, ils sont tout près, ils ne vont pas nous tirer dessus quand même !’ Bah, si.".

dimanche 3 mars

Plusieurs témoins de la scène racontent source.

Hanane explique : "Avenue de Wagram, les flics nous ont chargé un petit peu. Une personne qui était en face s’est ramassé un une balle de défense. Il n’a plus de figure, plus de bouche. Il n’a rien fait. Ils étaient tous chauds, à ce moment-là. Juste avant, il avaient arrêté une personne. C’était un peu tendu mais pas au point de gâcher la vie d’une personne. Elle n’avait rien fait du tout. On se fait tirer comme des poulets et c’est normal. C’était très impressionnant".

Sandrine, Gilets jaunes, explique : "Ils ont arrêté un jeune qui n’avait rien fait, alors on leur a dit de le lâcher. La Bac est arrivée avec son LBD et quelqu’un a tiré en pleine face, sur un des mecs qui était avec nous. Il disait de lâcher le petit jeune et la balle est partie. Il est tombé à la renverse et on a appelé les medics. On protestait, mais on était pas violent. C’est d’une violence inouïe, je suis extrêmement choquée. On n’a rien fait et on se fait massacrer. Il était blessé sur la bouche, plus de dents. Il était choqué. C’était horrible".

Témoin de la scène :

Vidéo plus longue :




Mots-clés

Violences policières   /    Politique