^

Politique

Violences policières

VIDEO. « Ils ne me laissent pas respirer » : plaquage ventral et interpellation par la police à Porte de Clignancourt

La scène se déroule pendant le confinement à Porte de Clignancourt à Paris. Les policiers s'y mettent à plusieurs pour infliger plaquage ventral et clé d’étranglement à un homme qui crie en arabe « ils ne me laissent pas respirer ». La même technique avait été utilisée contre Cédric Chouviat, mort en janvier 2020.

mardi 28 avril

Cette technique dite du plaquage ventral est la même qui a été utilisée contre Cédric Chouviat, livreur mort après avoir été interpellé par la police le 3 janvier dernier. Elle peut occasionner « une manifestation asphyxique avec une fracture du larynx » comme l’avait diagnostiqué les médecins légistes pour la mort du père de famille, et comme le montre les cris au sol de l’homme interpellé en arabe : « ils ne me laissent pas respirer ».

Après les vidéos qui montraient la police faucher un homme à moto avec la portière d’une voiture et le blesser grièvement à la jambe à Villeneuve-la-Garenne, ou tabasser un homme de 51 ans au sol à coups de muselière sur le crâne à Toulouse, cette vidéo montre encore une fois la répression dans les quartiers populaires, qui humilient, tuent et mutilent.

Avec le renforcement de la présence policière et les amendes pour « non-respect du confinement », la gestion répressive de la crise sanitaire par le gouvernement frappe de plein fouet les habitants des quartiers populaires, précaires et issus de l’immigration comme c’est le cas de l’homme ici, qui est présumé être un vendeur de cigarettes à la sauvette. Confrontés au confinement autoritaire et répressif, ils n’ont le choix qu’entre rester enfermés chez eux quitte à perdre leurs revenus, ou braver le confinement pour survivre, au risque de croiser la police et de se faire contaminer. Face à cela il faut dénoncer les violences policières, exiger la régularisation de tous les sans-papiers, la mise en place d’une allocation à hauteur du SMIC pour tout ceux qui se retrouvent sans revenus, et la mise ne place d’une stratégie sanitaire à la hauteur de la pandémie qui s’attaque au virus et non à la population, avec des tests massifs et des masques efficaces gratuits pour tous..




Mots-clés

Violences policières   /    Politique