^

Politique

VIDEO. Pas de traitement de faveur pour les policiers ? Avant les vœux, Macron rattrapé par une archive

Ce n’est pas une exclusivité, mais c’est une vidéo qui tombe au plus mauvais moment pour Macron, avant ses vœux. En octobre, le chef de l’Etat évoquait avait clarté qu’il n’y aurait aucunes concessions catégorielles, comme aux policiers ou aux gendarmes. A défaut, ″ça va tomber comme des dominos”. Une illustration, s’il en fallait, de l’hypocrisie du discours gouvernemental sur le soi-disant bienfait de la réforme mais aussi des difficultés actuelles du macronisme obligé à des concessions catégorielles. En janvier, c’est le moment d’y aller tous ensemble !

mardi 31 décembre 2019

Crédits photo : (©POOL/AFP/ERIC CABANIS)

La vidéo n’est pas une exclusivité, pourtant, elle met à mal de manière criante le discours du gouvernement sur « l’universalité » de la réforme comme l’affirme le HuffingtonPost. « Il n’y aura plus de régimes spéciaux à proprement parler. Ce n’est pas possible dans un système universel par points », avait déclaré Macron, à Rodez lors d’un débat sur les retraites. Il ajoute ensuite : « si je commence à dire, on garde un régime spécial pour l’un, ça va tomber comme des dominos », avant de citer d’abord les policiers, les gendarmes, puis « les infirmiers, infirmière » et les « aide-soignantes ».

A quelques heures de ses vœux pour 2020, cette vidéo tombe au plus mauvais moment. En effet, elle met en exergue les énormes contradictions du discours gouvernemental. En effet, depuis le tournant vers les concessions sectoriels, de nouveaux éléments de langages ont fait leur apparition en macronie qui affirme en bloc qu’ « universalité » ne veut pas dire « uniformité ».

Mais si l’on en croit Macron dans cette vidéo, il affirme avec une clarté des premiers temps qu’en cas de concessions sectorielles, la réforme va « tomber comme des dominos ». Pourtant, il y a eu les policiers, puis les militaires, les routiers, les marins, etc… Les dominos sont-ils déjà en train de tomber ?

Et les internautes ne s’y sont pas trompé. La vidéo a viralisé sur les réseaux sociaux. Alexis Poulin a fait viralisé la vidéo avec plus de 3000 retweets. Des responsables politiques ont même partagé la vidéo comme la sénatrice socialiste Marie-Pierre de La Gontrie qui pointe une “archive cruelle” pour le chef de l’État. Les Gilets jaunes ont eux aussi partagé en masse la vidéo, plusieurs dizaines de milliers de vues.

Une bien mauvaise nouvelle pour Macron à quelques heures de ses vœux pour 2020. Un discours très attendu, mais des plus difficile, dans un contexte ou la parole publique est totalement décrédibilisée comme l’a même reconnu Edouard Philippe. Le moindre faux pas de Macron va être scrutée.




Mots-clés

Politique