^

Politique

Le nouveau décret Ferry ?

VIDEO. Pour l’Acte 9 des Gilets jaunes, des CRS armés de fusil d’assaut automatique HK G36

Pour la première fois depuis le début du mouvement, les CRS étaient armés de leur modèle dernier crise de fusil d’assaut automatique HK G36. Si cette arme automatique restait pour le moment dans les camions, on se rappelle le fusil d’assaut volé aux CRS le 1er décembre, c’est le premier acte ou les CRS sortent leur arme pour « encadrer » la manifestation. Un nouveau décret Ferry ?

samedi 12 janvier

Si nombre de fake news circulent au sujet de photos recyclés. Il est tout à fait juste de demander le maximum de preuve comme le demande un follower :

La réponse est positive, il ne s’agit pas d’un fake.

Plus encore, on observe que les CRS avaient aussi ce fusil d’assaut du côté de l’Arc de Triomphe, derrière les barrières. Ils ont désormais la panoplie complète avec les blindés.

Un autre tweet précise bien qu’il s’agit d’un fusil d’assaut de type HK (Heckler & Koch) G36 dont les forces de l’ordre ont été dotée depuis les attaques du 13 novembre. Il semble que ce soit des unités particulières qui en soient dotées comme l’exprime ce tweet :

Plus encore, leur port a depuis été élargi à certaines équipes de la BAC par la suite. C’est ce qu’explique un article du Figaro. « Le préfet de police précise que les fonctionnaires de police des unités dotées devront mobiliser un agent de l’équipage au véhicule pour assurer la garde de cette arme ou la rapporter au commissariat lorsque l’intervention ne nécessite pas de fusil d’assaut ». C’est en l’occurrence ce qu’il s’est passé le premier décembre. Un fusil d’assaut était stocké dans un camion puis a été volé. Cette fois-ci donc les armes automatiques sont de sortie directement dans les manifestations.

Des réactions sont particulièrement inquiète et à juste titre. A quoi bon sortir un fusil d’assaut automatique ? Comme le précise justement un tweet :

Surtout que le contexte est loin d’être sans tensions quand on voit Luc Ferry appelle les policiers à se servir de leurs armes….

Mais comme Lundi Matin l’explique dans un article, ce n’est pas comme si les forces de police ne sortaient pas leur fusil automatique à certaines occasions. « Le 1er mai 2017 à Paris, alors que le cortège libertaire arrivait sur la place de la République, chaque angle de rue était occupé par une ligne de CRS composée au 3e rang d’hommes armés des nouveaux fusils automatiques HK G36 ». Ou encore le 5 mai 2017 :

Quoiqu’il en soit, depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, au vu de notre niveau information, c’est la première fois que le fusil automatique HK G36 est utilisé pour le « maintien de l’ordre » pour les manifestations des Gilets jaunes. Signe que le gouvernement est prêt à aller encore plus loin dans la répression du mouvement ? En tout cas la nouvelle loi « anti-casseur » et ces armes automatiques de guerre pour « encadre » les manifestations sont extrêmement inquiétant en ce qui concerne les droits démocratiques de tous ceux qui souhaitent s’exprimer dans la rue contre Macron et ses politiques anti-sociales.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Violences policières   /    Politique