^

Politique

Violences policières

VIDEO. « Quand on veut faire la guerre, on assume », la réponse d’un CRS à une Gilet jaune solidaire d’un blessé

Voyant un Gilet jaune blessé à terre. Une manifestante s’inquiète de la santé de son camarade Gilet jaune. « Il va bien le monsieur, il n’est pas blessé ? » demande la manifestante au CRS. La réponse du CRS est cinglante : « Quand on veut faire la guerre, on assume ».

jeudi 27 décembre 2018

La réponse du policier est pour le moins éclairante de l’état d’esprit qui règne actuellement au sein des forces de police. Pourtant, elle n’étonne en rien au vu de la surenchère répressive du gouvernement et des milliers de blessés et dizaines de mutilés parmi les Gilets jaunes depuis de le début du soulèvement comme les blindés de guerre dépêchés contre les Gilets Jaune à Paris et dans toute la France. Une illustration de l’état d’esprit insufflé au sein des forces polices déjà grassement récompensé et encouragé par leur prime à la matraque jusqu’à 150 euros net par mois.

La réponse de la manifestante Gilet jaune remet quant à elle les pendules à l’heure. « Non, non, on ne fait pas la guerre, On manifeste de manière pacifique. » Elle persiste ensuite pour essayer de voir l’état de santé de son camarade. « Vous me laissez voir, il va comment le monsieur ? Ça va là-bas ? Il a l’air sonné. Il ne faut peut-être pas appeler les pompiers ? ». Cette fois-ci le CRS qui a lâché ses premiers mots de « vérité » se terre dans un silence.

Face à la répression policière, les Gilet jaunes qui, pour beaucoup, manifestent pour la première fois, font l’expérience de ce à quoi servent, en définitive, les forces de police : maintenir l’ordre de ceux qui nous gouvernement. Ils dévoilent toujours plus ouvertement leur rôle, celui de maintenir cet ordre d’exploitation et d’oppression, comme un prolongement sur le terrain de la violence physique d’une violence politique et sociale que Macron et son monde essaye de faire perdurer.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Emmanuel Macron   /    Violences policières   /    Politique