^

Politique

Violences policières

VIDEO. « Un bicot comme ça, ça nage pas », la police « ratonne » un homme à L’Île-Saint-Denis

Taha Bouhafs, journaliste pour Là-bas si j’y suis, a publié sur Facebook il y a quelques heures une vidéo terrifiante. Des images où l’on voit des policiers humilier un homme qui s’était jeté à la Seine pour leur échapper : menaces, intimidations, insultes et coups sont couverts par les éclats de rires tonitruants des quelques flics qui l’interpellent. « Haha ça coule, tu aurais dû lui accrocher un boulet au pied » s’esclaffe un policier, une ratonnade en règle.

dimanche 26 avril

« Mais lui il s’est jeté direct à la seine ce con », « Un bicot comme ça, ça nage pas », « Il va passer un mauvais moment ». Des mots d’une violence inouïe signe de la véritable ratonnade organisée en toute impunité par les « forces de l’ordre ». « Des nostalgiques de l’époque où la police noyait des algériens dans la scène ! » comme le dit Taha. Depuis le confinement, la répression policière s’accentue envers les habitants des quartiers populaires et au moins 5 personnes sont mortes suite à des contrôles de police. Cette vidéo filmée par un voisin rappelle une fois de plus la violence et le racisme auxquels sont confrontés les plus précaires.




Mots-clés

Violences policières   /    Politique