^

Notre classe

Casse de l’hôpital public

[VIDEOS] Robert Debré. Les soignants manifestent contre la casse de l’hôpital public

Les plans de restructuration, à la base des difficultés actuelles face au Covid, risquent de continuer après la crise et les soignants ont décidé de s’y opposer ce jeudi.

jeudi 14 mai

Manque de blouses, de masques, de lits, de personnel, les soignants ont tout subi pendant cette crise sanitaire. En cause notamment les différentes coupes budgétaires qui ont été faites sur l’hôpital public par les gouvernements successifs. Aujourd’hui le gouvernement tempère et promet des fonds, mais toujours rien n’a été mis en place à part une médaille.

Cherine Benzouid, cardiologue pédiatre à l’hôpital s’insurge : « Leur médaille, on n’en veut pas. Nous ne sommes pas des héros. On est des travailleurs et des travailleuses et on a besoin de faire notre travail dans de bonnes conditions, qu’il y ait des ouvertures de lits, des revalorisations des salaires ». Elle explique : « Ils ont dit que le monde d’après ne devait pas être comme celui d’avant, mais en vérité ils sont entrain de nous le faire pire qu’avant ! ».

Comme elle, ils sont nombreux à se mobiliser pour plus de moyens et contre les éventuelles restructurations qui risquent de continuer. Ils se sont donc rassemblés pour marcher et faire du bruit contre la casse de l’hôpital public.

Autour de chansons et de slogans, ils ont marqué leurs désaccords quant aux mesures qui ont été appliquées jusqu’alors. Face aux promesses, ils réclament des actes et refusent d’être encore et toujours baladés. Ils ont repris le chant emblématique « On est là et apporté des pancartes avec les mots : « Rêve Général » ou « Pas de retour à l’anormal ».

C’est la deuxième fois qu’ils manifestent leur colère après l’avoir fait dans l’établissement la semaine dernière. D’autres soignants se mobilisent depuis le 11 mai, comme à Toulouse mais aussi la population comme par exemple à Nantes.

Un ras-le-bol général contre un gouvernement et des politiques qui ont clairement montré que les profits du patronat valaient mieux que nos vies. Depuis plusieurs années, les soignants alertent sur leurs conditions de travail et l’état de l’hôpital public, aujourd’hui il est clair que c’est eux qu’il faut écouter et qu’ils sont les seuls à pouvoir décider de ce qui est juste pour la santé de tous.




Mots-clés

Covid-19   /    Coronavirus   /    Hôpitaux   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    secteur santé   /    Notre classe