×

Communiqué du Poing Levé

Validation automatique pour tou-te-s : on n’a pas à redoubler pour s’être mobilisés !

Après trois mois de mobilisation contre la réforme des retraites, les partiels de fin d'année sont un des outils de pression qu'ont les présidences et le gouvernement pour tenter de calmer la colère dans les universités. Après avoir défendu la validation automatique du semestre dans les AG étudiantes, Le Poing Levé lance une campagne nationale contre la sélection. Nous relayons leur communiqué.

Le Poing Levé

10 avril 2023

Facebook Twitter

Depuis le 19 janvier, nous sommes mobilisé.e.s contre la réforme des retraites et plus largement contre l’avenir que Macron nous réserve. Après plusieurs journées de manifestation massive, allant jusqu’à 3 millions et demi de personnes dans la rue, le gouvernement est passé en force avec le 49.3 et n’a donné de réponse que la répression aux milliers de jeunes mobilisés. Ce coup antidémocratique, les violences policières et la dérive autoritaire qui cible la jeunesse n’ont fait que renforcer notre colère.

Pendant ces trois mois, les directions d’université ont elles aussi tout fait pour casser la mobilisation. Malgré la revendication partagée largement par les étudiant.e.s de lever l’assiduité pour permettre à chacun de manifester librement sans être inquiété d’aller aux rattrapages ou de perdre sa bourse, très peu de présidences ont honoré cette demande. De même, l’usage en principe exceptionnel de l’enseignement à distance a été généralisé lors des journées de mobilisation de l’intersyndicale mais aussi pour vider les campus lors des AG ou des actions votées par les étudiant.e.s mobilisé.e.s.

Non seulement cela a eu pour conséquence d’entacher le droit de se mobiliser des personnels et des étudiant.e.s, mais ça a aussi contribué à rompre l’égalité entre ces derniers. Comme au temps de la pandémie, nous avons en effet été renvoyé.e.s chez nous pour suivre des cours avec des connexions internet parfois défaillantes. Par ailleurs, s’est créée une disparité entre les différentes classes et promo, l’usage du distanciel ayant été aléatoire en fonction des enseignants : quand certains n’avaient pas cours, d’autres devaient composer des examens à distance, en étant prévenu parfois au dernier moment.

Désormais, le gouvernement par l’intermédiaire des directions d’université mise sur les examens de fin de semestre pour nous faire rentrer dans le rang. Encore une fois, la sélection et la pression scolaire sont non seulement utilisées comme levier du tri social dans les universités mais aussi pour discipliner une jeunesse qui cherche à relever la tête face à l’avenir qui lui est promis.

Après 11 journées de mobilisation, beaucoup d’étudiant.e.s sont en effet sanctionné.e.s par le biais des règles d’assiduité, tandis que de nombreux autres sont censés composer sur des cours qu’ils n’ont pas eu ou bien pas pu suivre correctement. Alors que notre colère est grande et que nous avons la lourde tâche de participer à faire reculer Macron aux côtés du monde du travail, nous devons mettre un coup d’arrêt aux politiques de sélection à l’université.

Au Poing Levé, nous défendons une université gratuite, ouverte à toutes et à tous et débarrassée de la sélection qui s’est généralisée ces dernières années et vide toujours plus les universités des étudiant.e.s issu.e.s de milieux ouvriers et populaires. C’est dans ce cadre que nous avons proposé et fait voter dans de nombreuses AG du pays l’instauration du 10 améliorable pour le second semestre, et nous travaillons à la rédaction de motions à faire adopter dans les conseils centraux des différentes universités. Pour que cela aboutisse, nous devons nous mobiliser toutes et tous ensemble, nous organiser dans les facs et les UFR et préparer des actions concrètes (débrayages de cours, pétitions, manifestations) afin que personne ne soit contraint de redoubler pour s’être battu contre la réforme des retraites.

Contre la pression scolaire, la mise en concurrence, et l’écrémage social : luttons pour le 10 améliorable !


Facebook Twitter
Le gouvernement veut « remilitariser » la Journée défense et citoyenneté pour embrigader la jeunesse

Le gouvernement veut « remilitariser » la Journée défense et citoyenneté pour embrigader la jeunesse

Censure : la droite veut interdire les conférences de LFI dans les facs

Censure : la droite veut interdire les conférences de LFI dans les facs

Les étudiant-es vivent en moyenne avec 718 € par mois, révèle l'enquête du Poing Levé

Les étudiant-es vivent en moyenne avec 718 € par mois, révèle l’enquête du Poing Levé

VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l'État expulse les étudiants du CROUS

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l’État expulse les étudiants du CROUS


JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !

JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !


Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s'en prend aux mobilisations

Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s’en prend aux mobilisations

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l'exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l’exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès