^

Notre classe

10 jours après la grève massive au Bourget...

Vidéo. La SNCF menace de sanctionner des élus CHSCT pour avoir fait... respecter les règles de sécurité !

Suite à une grève massive des cheminots du triage du Bourget les 23 et 24 janvier, la SNCF cherche à intimider les cheminots et s'attaque aux représentants du personnel et donc à l'organisation des cheminots. Vendredi dernier, Anasse et Nathalie, deux élus CHSCT, se sont vus remettre des convocations à une commission disciplinaire en vu de sanctions pour une affaire totalement incroyable. Alors que la direction faisait tenir deux postes de sécurité par un même agent, ce qui est évidemment interdit, les deux élus ont simplement fait leur travail en disant clairement qu'ils étaient prêts à déposer un droit d'alerte. La réponse de la direction face à cela : intimidation et répression anti-syndicale. Dans cette interview, Anasse, élu CHSCT et délégué du personnel SUD Rail sur l'EIC Paris Nord, explique les faits et surtout assure que cette répression ne peut pas se comprendre sans la grève massive qui a paralysé le triage les 23 et 24 janvier. La solidarité avec Anasse et Nathalie se fait déjà sentir entre les collègues et la riposte ne va pas tarder à s'organiser.

lundi 6 février 2017




Mots-clés

SUD-Rail   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    SNCF   /    Notre classe