^

Politique

DU RACISME À LA TORTURE

Violences policières. À Bobigny, la police tase et violente deux hommes à terre

Une nouvelle vidéo de violences policières à Bobigny a fait le tour des réseaux. On y voit des policiers taser et violenter deux hommes à terre, sur des images s'apparentant à de la torture.

lundi 22 mars

De nouvelles images viennent se greffer à la longue liste de vidéos de violences policières. Celle-ci dévoile une scène particulièrement barbare, où le policier tase un homme à terre et passif. Le tortionnaire semble très clairement prendre plaisir à faire souffrir sa victime, puisqu’il agrémente ses tortures par quelques remarque comme « ça fait du bien hein ? ». L’homme gémit comme il le peut, mais continue de se faire taser par un individu que l’on peut facilement identifier comme un policier puisqu’il possède un uniforme. Second axe de vue, trois autres policiers s’en prennent à un autre homme au sol, de nouveaux coups de taser et sans doute des coups. Un des deux hommes se fait traîner – visiblement inconscient – pendant que le second, tentant de fuir ses agresseurs, se fait rattraper, taser et immobiliser.

Cette nouvelle affaire vient s’ajouter à la longue liste de violences policières déjà commises dans les quartiers populaires, où quotidiennement, la police, tue, matraque et mutile, tout en étant protégée par l’État. Déjà, lors du premier confinement, les quartiers populaires ont été le théâtre d’une explosion des violences policières, ciblées et continues. Le passage du couvre-feu à 18h et les confinements localisés deviennent un prétexte pour la police pour tabasser et humilier les populations souvent racisées des quartiers populaires. Dans le même temps, l’État protège cette institution foncièrement raciste qu’est la police en faisant passer la Loi Sécurité Globale, renforçant toujours plus l’impunité policière.




Mots-clés

Racisme d’État   /    Police   /    Quartiers populaires   /    Racisme   /    Violences policières   /    Politique