×

Mayotte

Wuambushu : le porte-parole LFI de Mayotte refuse de dénoncer l’offensive et appelle à fermer les frontières

Peu avant le démarrage de l’opération militaro-policière « Wuambushu » à Mayotte qui s’annonce ultra-brutale contre les immigrés de l’île, Mikidadi Abdullah représentant local de la France Insoumise invité sur Mayotte la 1ère a refusé de dénoncer l’opération. Pire, il a appelé à durcir la répression et à fermer les frontières de l'île.

Damien Bernard

27 avril 2023

Facebook Twitter
Wuambushu : le porte-parole LFI de Mayotte refuse de dénoncer l'offensive et appelle à fermer les frontières

« Je ne peux pas me prononcer pour ou contre » l’opération militaire « Wuambushu » a affirmé, Mikidadi Abdullah, représentant de la France Insoumise à Mayotte, le 21 avril dernier. Ce refus de prendre position et de dénoncer l’opération militaire qui se déploie en ce moment sur l’île était en soit scandaleux. Pourtant, le porte-parole insoumis est allé bien plus loin encore en affirmant : « s’il s’agit d’arrêter les voyous, je dis bravo. Mais je rappelle que nous avons une surpopulation carcérale. Alors si c’est pour les relâcher après Wuambushu je ne suis pas d’accord » et de continuer « est-ce qu’on va fermer les frontières ? Si les Kwassas reviennent, où est l’intérêt de Wuambushu ? ».

Une prise de position qui appelle clairement à durcir la répression menée à l’encontre des migrants à Mayotte, et à relayer la criminalisation de la jeunesse immigrée de l’île. Alors qu’il affirme ne pas savoir ce qu’est « Wuambushu », le député appelle en définitive à ce que l’opération militaire en cours soit réellement exécutée et effective, appelant même Darmanin à aller plus loin et à fermer les frontières.

Le porte-parole LFI de Mayotte s’aligne avec les positions ultra-réactionnaires

A travers cette position, le porte-parole de LFI à Mayotte ne fait ni plus ni moins que s’aligner avec les discours xénophobes et sécuritaires qui pullulent dans la classe politique locale mahoraise, relayés par la droite et l’extrême droite hexagonale. En effet, cette opération lancée par Darmanin et le gouvernement prévoit l’expulsion de milliers d’immigrés ainsi que la destruction de l’habitat informel de l’île où vivent de nombreux immigrés et Mahorais.

Une opération menée à coup de grands renforts sécuritaires et policiers avec des unités spéciales de police envoyées depuis l’hexagone pour expulser et déloger les immigrés de Mayotte. Dont notamment les policiers de l’unité CRS 8 envoyée par Darmanin à Rennes. Ce dimanche, en guise de « préparation » à l’opération, les policiers de la CRS 8 envoyés depuis l’hexagone ont d’ailleurs déjà fait usage de leur arsenal de guerre à Mayotte avec des tirs à balles réelles face à des jeunes de quartiers informels. De quoi donner la teneur de ce que sont venus faire ces policiers sur l’île.

De plus, les discours des principaux promoteurs de « Wuambushu » à Mayotte devraient suffire à comprendre qu’il s’agit d’une opération ultra-violente qu’il convient de dénoncer avec force. Ce lundi 24 avril sur le plateau de Mayotte la 1ère, Salime Mdéré, premier vice-président du département de Mayotte, a par exemple été jusqu’à formuler un appel au meurtre en direct contre des jeunes immigrés : « Je refuse de les appeler des gamins, ce sont des délinquants, des terroristes, des voyous. A un moment donné il faut peut-être en tuer... Je pèse mes mots ».

Le groupe parlementaire LFI dénonce l’opération mais garde le silence sur la prise de position de son porte-parole à Mayotte...

Le discours du porte-parole insoumis à Mayotte est distinct de la prise de position des députés du groupe parlementaire LFI qui, dans un communiqué, ont dénoncé cette opération pour ce qu’elle est, à savoir une véritable « chasse aux migrants ». Pourtant, ni le groupe parlementaire insoumis ni ses dirigeants ne se sont exprimés depuis pour se désolidariser des propos scandaleux de leur représentant local.

Pour autant, le fait qu’une telle position puisse s’exprimer au sein de LFI n’est pas anodin. Celle-ci met en exergue la position de LFI sur le rapport de la France impérialiste avec ses colonies notamment son refus du droit à l’auto-détermination des peuples. Ainsi, bien que dénonçant l’opération, le groupe LFI ne met à aucun moment en exergue le caractère colonial de Wuambushu et ne dénonce la présence des troupes françaises à Mayotte. LFI préfère ainsi « agir sur les causes de l’immigration » tout en pointant « l’immigration illégale importante » parmi les causes de la situation actuelle sur l’île. Une position qui dans son fondement est réactionnaire puisqu’elle maintient in fine l’existence des frontières.

A rebours des positions de LFI qui défend in fine le maintien de la France impérialiste et du rapport de domination avec les colonies, la défense du peuple mahorais ne peut être qu’anti-impérialiste. Face à la répression menée par l’État colonial français à Mayotte, il s’agit au contraire de revendiquer le droit à une véritable autodétermination pour l’ensemble des colonies françaises de l’Océan indien, ainsi que la régularisation de tous les sans-papiers et l’ouverture des frontières.


Facebook Twitter
Un soldat américain s'immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

Notes sur les grandes tendances de la situation internationale

Notes sur les grandes tendances de la situation internationale

Gaza coupée en deux : les nouveaux buts de guerre de Tsahal se précisent

Gaza coupée en deux : les nouveaux buts de guerre de Tsahal se précisent

Paix avec le Yémen ou alignement sur les Etats-Unis : l'Arabie saoudite à la recherche d'une troisième voie

Paix avec le Yémen ou alignement sur les Etats-Unis : l’Arabie saoudite à la recherche d’une troisième voie

La police italienne réprime violemment des manifestations de lycéens et d'étudiants contre le génocide à Gaza

La police italienne réprime violemment des manifestations de lycéens et d’étudiants contre le génocide à Gaza

Elections aux États-Unis : un duel réactionnaire sur fond de crise du régime

Elections aux États-Unis : un duel réactionnaire sur fond de crise du régime

Austérité en Europe : une nouvelle cure pour une nouvelle crise

Austérité en Europe : une nouvelle cure pour une nouvelle crise

 « Fière des ruines de Gaza » : les propos génocidaires de la ministre israélienne de l'égalité

« Fière des ruines de Gaza » : les propos génocidaires de la ministre israélienne de l’égalité