http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
20 de décembre de 2018 Twitter Faceboock

Des cadeaux seulement pour les policiers
Pour Darmanin, ce n’est pas « la période du père Noël pour l’Etat »
Damien Bernard

Après les cadeaux aux policiers pour leurs bons et loyaux services en termes de répression, Gérald Darmanin tente de fermer au plus vite la porte des réclamations pour éviter que ce cadeau de Noël fasse des émules chez les fonctionnaires.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Pour-Darmanin-ce-n-est-pas-la-periode-du-pere-Noel-pour-l-Etat

Crédits photos : ERIC PIERMONT / AFP

Après le « cadeau de Noël » offert aux policiers, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a averti ce jeudi sur France Info que « ce n’est pas la période du père Noël pour l’État avec une dette à quasiment 100 % du PIB ». Si les forces de police n’ont eu à protester qu’un jour, la rentabilité est maximale, avec jusqu’à 150 euros d’augmentation net par mois. Signe que la répression paie.

Pour autant, cette augmentation pourrait faire des émules en ouvrant ainsi la boite de Pandore. Et ce d’autant plus que les fonctionnaires ne toucheront, pour leur part, aucune prime « Macron » supplémentaire. La vice-présidente du groupe En marche à l’Assemblée confirme les propos de Darmanin en affirmant que « la boîte de Pandore sera fermée jeudi midi lorsque le projet de loi de finance sera voté ». Le gouvernement sait bien choisir à qui il offre des véritables cadeaux.

En effet, les gilets jaunes n’ont eu qu’une augmentation de la prime d’activité, qui n’est pas une augmentation de salaire en tant que telle, et qui ne comptera même pas pour les cotisations retraites et chômages. Les forces de police, celles qui répriment au service de l’État, reçoivent en moins d’une journée un « cadeau de Noël » en bonne et due forme. De l’argent, il y en a donc, mais pour ceux qui mutilent et répriment, pas pour ceux qui soignent, éduquent, et font fonctionner les services publics.

Pour autant, la pilule ne va pas être facile à avaler pour les fonctionnaires et il va falloir que le gouvernement soit bien plus convaincant, d’autant que les revendications catégorielles se multiplient au sein de la fonction publique. Le PPCR mis en place la semaine dernière par Edouard Philippe, pour plus de rémunération au mérite sur les « parcours professionnels, les carrières et les rémunérations », signé en 2015 sous le quinquennat Hollande, est une supercherie.

La prime d’activité élargie comme les heures supplémentaires défiscalisées ne seront en aucun cas des mesures qui atténueront la colère des fonctionnaires, dont le gel du point d’indice marque la profession. Si pour l’heure, aucune nouvelle date de mobilisation des fonctionnaires n’est fixée, la colère à la base est bien présente.Dans le sillage du soulèvement des gilets jaunes, le gouvernement continue donc à souffler sur les braises. Les fonctionnaires, bientôt dans la bataille ?

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com