http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
23 de février de 2019 Twitter Faceboock

Edito
Acte XV : malgré un mois de « Grand Débat », la mobilisation des Gilets Jaunes repart à la hausse !
Julian Vadis

15ème samedi de manifestation pour les Gilets Jaunes, et une mobilisation qui repart à la hausse, après plusieurs semaines de stagnation voire de baisse. Et ce malgré le Grand Débat et la propagande médiatique, le contre-feu médiatique de Macron au salon de l’agriculture, les Gilets jaunes sont toujours aussi déterminés. Il en faudra cependant amplifier à une autre échelle la mobilisation pour défaire Macron, amplifier le mouvement par les grèves et la jonction avec d’autres secteurs du mouvement ouvrier.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Acte-XV-malgre-un-mois-de-Grand-Debat-la-mobilisation-des-Gilets-Jaunes-repart-a-la-hausse

Crédits photos : ici

Même le gouvernement a été forcé de le reconnaître. Malgré l’annonce de chiffres de mobilisation toujours aussi ridiculement bas, et qui contraste avec les images des cortèges, le ministère de l’Intérieur a enregistré une hausse de la mobilisation des Gilets Jaunes, avec 11600 manifestants récences par le gouvernement à 14h, dont 4000 à Paris, ce samedi 23 février. Pour rappel, le ministère avait annoncé, pour l’acte XIV samedi dernier, 10 200 manifestants dont 3 000 à Paris.

Si ces chiffres sont évidemment largement en deçà du nombre réel de manifestants qui a déferlé dans les rues ce 23 février, ils traduisent un réel rebond de la mobilisation, qu’il s’agit cependant d’amplifier et de consolider, alors que le cap des 3 mois a été dépassé. En effet, depuis début février, le nombre de manifestants dans les rues avaient soit tendance à stagner dans ses « bastions forts » (comme à Toulouse, Bordeaux ou encore Paris), voire à décliner légèrement. Cet acte XV marque pourtant un léger rebond, avec des cortèges massif y compris dans des villes moyennes, comme à Clermont-Ferrand par exemple et le retour d’action réussie et massive en marge ou en amont des manifestations, avec par exemple le blocage matinal d’Amazon à Toulouse ou bien encore l’action de Gilets Jaunes précaires à Chambord, ou Emmanuel Macron avait fêté son anniversaire.

Une mauvaise nouvelle pour le gouvernement, après une semaine d’offensive médiatique forte contre le mouvement des Gilets Jaunes. Macron lui-même n’avait pas manqué de mouiller la chemise, avec une intervention au diner annuel du CRIF, ou le président avez joué la carte de l’instrumentalisation de la lutte contre l’antisémitisme contre le mouvement social. Mais cette hausse de la mobilisation souligne aussi que le Grand Débat de Macron ne permettra pas d’en finir avec des Gilets jaunes toujours déterminé à continuer. Lancé il y a maintenant un mois, prenant la tournure d’une tournée électorale en vue des élections européennes et qui peine aujourd’hui à faire illusion.

Des violences policières, encore et toujours (plus)

Cet acte XV a été également, dans la lignée du précédent, le théâtre de multiple scène de répressions policières. Dès le début de l’après-midi, la mobilisation à Clermont-Ferrand a été arrosé à la sauce lacrymogène. Même constat à Rennes ou bien encore à Toulouse, avec une intensité encore supérieure aux actes précédent.

S’il ne s’agit pas ici de faire une liste exhaustive des actes de répression ou des noms s’ajoutant à la déjà longue liste des mutilés et blessés du mouvement, il est clair que le gouvernement, face à la persistance du mouvement et aux formes de « refus » des lois liberticides sur le droit à manifester, matérialisé par des cortèges qui, d’emblée, ont choisis des parcours « non-conventionnel », a choisi la carte de la fuite en avant.

Une situation qui traduit aussi bien l’impuissance d’un gouvernement qui n’arrive pas à éteindre le brasier social qui s’est enflammé le 17 novembre dernier, que la nécessité pour le mouvement lui-même de chercher à relancer cette dynamique de hausse de la mobilisation et d’amplification du rapport de force. Sur ce terrain-là, l’acte XV démontre que loin d’être face à un inexorable reflux, le mouvement des Gilets Jaunes est une force vive pour élargir la mobilisation à d’autres secteurs, notamment au monde du travail et à la jeunesse.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com