http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
7 de août de 2015 Twitter Faceboock

Eurotunnel de la mort.
France/Grande-Bretagne. A Calais, Hollande s’est trouvé un nouveau job : douanier

Après la nouvelle mort d’un migrant survenue dans la nuit du 28 au 29 juillet, sur le site d’Eurotunnel, à Coquelles, et la visite de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur à son homologue britannique, Theresa May, Paris a renforcé le dispositif policier sur le site de Calais : 200 CRS supplémentaires et une aide financière de Londres, à hauteur de 10 millions d’euros, pour essayer de stopper complètement les arrivées de migrants « clandestins » sur les îles britannique. Une gestion de la crise migratoire dérisoire et répressive, qui répond à des enjeux de politiques internes pour un David Cameron, Premier Ministre britannique, en mal d’opinion favorable, et pour qui la France devient le bras policier.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/France-Grande-Bretagne-A-Calais-Hollande-s-est-trouve-un-nouveau-job-douanier

Yano Lesage

Depuis octobre dernier et la sécurisation du port de Calais, avec l’édification d’une haute clôture barbelée sur 4 kilomètres, les espoirs des migrants arrivés dans la zone de la nouvelle « jungle » de Calais pour passer la Manche se sont reportés sur le transport ferroviaire et les nombreuses navettes qui passent quotidiennement par l’Eurotunnel, reliant la France à la Grande-Bretagne. Chaque nuit, entre 1000 et 2000 personnes tentent leur chance en cherchant à s’introduire dans les transporteurs, au péril de leur vie. Cette nouvelle situation, augmentée par un afflux jusqu’alors inégalé ds migrants venus des zones sinistrées par la guerre et la misère économique – Soudan, Érythrée, Syrie, Libye, pour la plupart – sur les côtes européennes, a ouvert les vannes d’un lâchage xénophobe et eurosceptique au sein de l’opinion britannique.

« Il faut envoyer l’armée » : les tabloïds britanniques au garde-à-vous

La réaction des tabloïds britanniques a été épidermique : partie des embouteillages occasionnés à l’entrée de l’Eurotunnel, qui ont privé les vacanciers anglo-saxons de précieuses heures les reliant aux plages ensoleillées du sud de l’Europe, les « unes » des quotidiens de droite les plus populaires, tel que le Daily Mail ou le Sun, n’ont pas hésité à employer des formules dont le contenu réactionnaire laisse sans voix : « il faut envoyer l’armée britannique » a lancé le Daily Mail, décrivant, avec le sens de l’exagération qui sied à cette presse sensationnaliste, la « galère » des vacanciers assiégés dans leurs propres voitures, par des « hordes de migrants ».

De son côté, le Sun, a repris à son compte l’euroscepticisme ambiant, dont font écho les scores des réactionnaires de l’UKIP, pour dénoncer le « laxisme » de la France pour contrôler ses frontières et l’incompétence de l’UE en la matière. En effet, David Cameron, Premier ministre britannique, a su conserver la majorité absolue pour le Parti conservateur à a Chambre des Communes aux élections de maie dernier. Il este pourtant taraudé sur sa droite par le pouvoir d’attraction de l’UKIP, parti d’extrême-droite et eurosceptique, et pris au piège par ses propres promesses électorales, au sujet d’un référendum sur l’Europe en 2017. Cela lui a valu le départ de deux députés conservateurs qui ont gagné les rangs de l’UKIP Dans le contexte de la situation politique post-scrutin, pour conserver les faveurs d’une opinion britannique dont des portions conséquentes sont de plus en plus europhobes, et pour assurer le maintien de la Grande-Bretagne dans l’UE lors du prochain référendum, Cameron marche sur des œufs.

Paris, « bras policier » de Londres.

{{}}

La réunion entre Londres et Paris de la semaine dernière était bien plus destinée à répondre à cette opinion eurosceptique qu’à apporter une une quelconque « solution » à la question de l’accueil des milliers de migrants en Europe. En effet, le renforcement des effectifs de police sur le site de Calais et le soutien financier apporté à Eurotunnel n’est pas si loin de la solution recommandée par le très réactionnaire tabloïd britannique d’envoyer l’armée sur place. Ni l’apport des dix millions d’euros supplémentaires promis par Londres qui viendraient s’ajouter aux 15 millions apportés pour sécuriser le site d’Eurotunnel. Au final, et en dépit de la déclaration commune de Londres et Paris publiée dans le Journal du Dimanche, aucune solution réelle pour soulager la situation des migrants sur la zone n’a été envisagée, bien entendu. Le seul objectif est de renforcer la coopération policière entre Londres et Paris et restaurer l’image de coordination des politiques dans l’Union Européenne. En attendant, Paris sert de garde-frontière à la Grande-Bretagne e Hollande s’est trouvé un nouveau job douanier. Malgré l’acuité de la situation et des voix qui s’élèvent, aucun plan d’accueil des populations migrantes au sein de la communauté européenne n’a été proposée, ni même la question d’une réforme du droit d’asile qui reste extrêmement restreint.

En réalité, la question migratoire, d’une ampleur inégalée jusqu’à présent, est en train d’aviver les tensions entre les Etats. La crise ouverte entre Londres et Paris, n’est que l’écho, de celle qui s’est ouverte à la frontière franco-italienne au mois de juin. Les frontières soi-disant ouvertes par l’espace Schengen sont en train de se refermer y compris au sein de l’espace européen.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com