http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
21 de mars de 2019 Twitter Faceboock

Surenchère répressive
Des journalistes évoquent l’ouverture des stades pour parquer les Gilets jaunes
Jean-Michel Larhot

C’est sur RMC lors de l’émission d’Yves Clavi que Laurent Valdiguié, journaliste à Marianne a proposé de parquer les Gilets Jaunes qui iraient sur les champs Elysée pour l’acte 19 des GJ. Cette mesure choquante rappelle, même si les périodes historiques ne sont pas les mêmes, ce qui se passait dans le Chili de Pinochet ou encore la rafle du Vel d’hiv.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Des-journalistes-evoquent-l-ouverture-des-stades-pour-parquer-les-Gilets-jaunes

L’information a été relevée par Checknews. C’est lundi et mardi, alors que le gouvernement montrait les muscles et que les annonces sécuritaires pleuvaient, sur le plateau de l’Info du vrai que l’hypothèse de parquer des manifestants dans les stades parisiens. Cette proposition de la part de journalistes fait suite à l’annonce du gouvernement d’interdire les manifestations et de faire appliquer cette mesure avec fermeté.

En rappelant ce que représentent les 800 arrestations du 5 décembre : « Ce jour-là, ils ont interpellé 800 personnes. Pour interpeller 800 personnes, sur une journée à Paris, ça veut dire qu’il faut préparer tous les locaux de garde à vue de tout Paris, et toute la petite couronne. » Laurent Valdiguié indique par extension pourquoi l’ancien prefet de Paris Michel Delpuech était contre les interdictions de manifester « parce qu’il faudra réouvrir le Stade de France, ou le Parc des Princes. »

Après avoir tenu les propos d’une telle violence, Yves Calvi estomaqué pose la question suivante : alors ainsi : « Vous vous rendez compte de ce que vous êtes en train de nous expliquer ? En gros, vous dites que l’on n’est pas capable de faire régner l’ordre dans un pays démocratique. Nous ne sommes pas au Chili dans les années 70, je suis désolé ». Le journaliste répond pour couper court à la comparaison : « Heureusement. »

En effet, si la période historique n’est pas la même, le parallèle est pour le moins effrayant. Lors du coup d’état du 11 septembre 1973 au Chili, la dictature de Pinochet avait utilisé le stade national pour y interner des opposants politiques avant de les interrogé et de les envoyer dans des camps ou beaucoup d’opposant perdirent la vie. La police française a elle aussi, dans son histoire, avait eu l’expérience de l’ouverture des stades comme lieu de détention massive. Notamment à Paris pendant la seconde guerre mondiale ou le Vélodrome d’Hiver entre autres fut utilisé pour interner les juifs avant de les envoyer dans les camps de la mort.

Mais l’invité récidive quelques minutes plus tard. « La décision d’interdire les rassemblements à Bordeaux, devant le Capitole, à Toulouse et sur les Champs-Elysées, si elle doit être appliquée, ça peut conduire – si 10 000 personnes viennent – à réouvrir le Parc des Princes, le samedi après-midi, pour parquer des contrevenants à l’interdiction de manifester ». La encore l’insistance dont redouble l’invité laisse à montrer que ce n’est pas seulement une hypothèse mais bien une possibilité que les classes dominantes n’hésiteraient pas à mettre en œuvre.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com