http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
15 de avril de 2019 Twitter Faceboock

Mépris réactionnaire de Marine Le Pen
Marine Le Pen compare les migrants à des éoliennes
Vincent Duse, militant CGT PSA Mulhouse

Marine Le Pen renoue avec les phrases provocatrices de son père pour faire parler d’elle. Et la seule question qui peut la faire sortir de l’ornière est celle de l’invasion massive des migrants, malgré tant de chiffres qui prouvent le contraire. Mais “mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose”.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Marine-Le-Pen-compare-les-migrants-a-des-eoliennes

Devant le peu d’échos que suscite sa campagne électorale, Marine Le Pen, reprenant à son compte les déclarations de Matteo Salvini, explique : “les migrants c’est comme les éoliennes : tout le monde est d’accord pour qu’il y en ait mais personne ne veut que ce soit à côté de chez lui”.

Le dimanche 14 avril, dans le grand Jury de RTL/Le Figaro, Marine Le Pen renoue avec les phrases provocatrices de son père pour faire parler d’elle. Et la seule question qui peut la faire sortir de l’ornière est celle de l’invasion massive des migrants, malgré tant de chiffres qui prouvent le contraire. Mais “mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose”.

Au-delà des mensonges, c’est de la haine contre ces populations qui fuient la misère et les guerres, souvent en danger de mort, à cause des impérialismes, que défend Marine Le Pen. Laquelle préfère les voir mourir dans leur pays et n’hésite pas à surfer sur les propos de Matteo Salvini qui, en grand “humaniste”, se dit à l’origine de la baisse du nombre de morts en méditerranée.

Ces discours qui se focalisent sur le danger d’une “invasion” de migrants, passent à côté des véritables problèmes, bien réels ceux-là : le nivellement vers le bas des salaires, le chômage de masse, les politiques d’austérités, etc. Ce mépris de classe envers la population la plus pauvre est une ignominie alors que la capital mondial n’a jamais été aussi riche. Cela prouve encore l’appartenance du Rassemblement National au camp des oppresseurs.

Hypocrisie de l’Union Européenne

Dans le même temps, ces contradicteurs font semblant de s’opposer à Marine Le Pen mais organisent en Turquie des camps avec un versement de 3 milliards à Erdogan. Des femmes et des hommes qui sont parqués dans les pires conditions. Ils ferment ainsi les yeux sur la misère qu’ils ont organisé mais n’émettent pas la moindre critique envers le régime d’Ankara.

Il est en effet plus aisé de s’attaquer aux populations les plus faibles et les plus pauvres que de de s’attaquer à l’exploitation. Mais cela sera l’œuvre de la classe ouvrière, qui elle n’a d’autre de patrie que ces enfants et sa force de travail.

Crédits photo : Alain JOCARD / AFP

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com