http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
15 de avril de 2019 Twitter Faceboock

Assaut sur les quartiers
Plan d’Anne Hidalgo : vers le tout répressif pour les quartiers populaires parisiens
Boris Lefebvre

La maire « socialiste » de Paris s’attaque aux quartiers Nord et Est de la capitale afin d’assurer sa réélection en 2020. Elle privilégie le tout répressif pour nettoyer les quartiers.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Plan-d-Anne-Hidalgo-vers-le-tout-repressif-pour-les-quartiers-populaires-parisiens

« Déclencher les feux de l’enfer », lutter contre « abcès de fixation », trouver des « mesures ciblées » : les éléments de langages ne manquent pas chez la maire de Paris et ses adjoints pour annoncer le durcissement de leur politique dans les quartiers défavorisés de la capitale. Dans la ligne de mire, les quartiers populaires du nord et de l’est de Paris, Barbès, Stalingrad et porte de la Chapelle. Ces quartiers déjà quadrillés par les forces de répression vont donc se retrouver une fois de plus sous le feu des politiques de la ville.

L’objectif pour Hidalgo est clair : conserver sa place à la tête de la mairie de Paris. Challangée par Rachida Dati des Républicains, elle ne peut pas ne pas s’attaquer à la question de la propreté de la ville et de la sécurité. D’autant plus que la candidate de droite à la mairie de Paris commencera sa campagne à Barbès afin d’y déployer tout son registre sécuritaire et répressif. C’est donc la droite qui fixe les thèmes de cette campagne des municipales.

Hidalgo a donc mis les petits plats dans les grands en annonçant des mesures d’urgence pour ces quartiers populaires. Mais, loin de vouloir trouver une solution aux nombreux problèmes qui s’y trouve, elle temporise avec des mesures de répression. Ainsi, la présence des migrants sur les alentours du périphérique et les bagarres entre communautés que cela engendre, sans compter les trafics de drogue, vont-ils se voir régler par la mise en place d’une brigade spéciale en soutient à la police municipale ? Cette brigade « présente au quotidien, sept jours sur sept » ajoutera une touche de répression dans un quartier qui en fait déjà les frais depuis longtemps.

La maire de Paris entend également s’en prendre aux associations qui délivrent de la nourriture à ceux qui en sont dépourvus et instaurer une charte de la distribution alimentaire qui ne va faire que contraindre encore plus la distribution de nourriture sans apporter de solution à ceux qui manquent de moyens.

Mais la politique d’Hidalgo sait aussi se faire à l’image de son électorat. Après le répressif, le festif. La maire de Paris veut donner à ces quartiers un aspect plus positif en y encourageant les initiatives citoyennes telles que les vide-greniers ou les spectacles que son électorat plébiscite. Le 29 juin prochain, elle prévoit un feu d’artifice à La Villette, en clôture d’une grande journée d’animation. De quoi redorer l’image du quartier sans en régler les problèmes. L’écran de fumée spectaculaire ne masque en rien que la mairie ne déploie pas des moyens d’urgence pour gérer la situation des migrants alors même que les camps de la honte s’entassent aux portes de la capitale.

Crédits photo : RAUL CARO/SIPA

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com