http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
30 de avril de 2019 Twitter Faceboock

Catalogne
Catalogne. Carles Puigdemont interdit de se présenter aux élections européennes

Dans la continuité de l’offensive anti-indépendantiste, les autorités électorales espagnoles ont interdit à Carles Puigdemont de se présenter aux élections européennes

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Catalogne-Carles-Puigdemont-interdit-de-se-presenter-aux-elections-europeennes

Après la déclaration indépendance du 27 octobre 2017, dans un contexte de forte répression et de menaces croissantes de l’Etat espagnol envers le peuple catalan et ses dirigeantes politiques, Carles Puigdemont – alors président de la Catalogne – s’est exilé pour échapper à la répression du gouvernement et pour faire connaitre la situation politique de la région en Europe et ailleurs. En tournant le dos au mouvement dans la rue et en refusant de résister l’offensive réactionnaire de l’Etat espagnol par les voies de la grève, de l’auto-organisation et de la mobilisation – tel que l’avaient déjà fait deux millions de catalans le 1 et 3 octobre–, Puigdemont et la direction politique catalane se sont lancés à chercher des voies et des médiations internationales pour faire pression sur le gouvernement de Madrid.

C’est dans cette logique de détourner par les institutions internationales la répression judiciaire de l’Etat espagnol, que Carles Puigdemont décidait de se présenter aux élections européennes. Tel qu’il l’annonçait mi-mars lors d’une interview avec la radio catalane Rac1, la validation d’eurodéputé par le Parlement Européenne lui conférerait le droit à l’immunité dans tout le territoire de l’UE y compris dans l’Espagne où il est sous mandat d’arrêt. De plus, cette validation en tant qu’eurodéputé lui aurait octroyé la possibilité de choisir entre son mandat européen ou bien celui du Parlement de la Catalogne, ce qui lui aurait permis de reprendre la présidence de la région.

Cependant, cette tentative de revendiquer les droits démocratiques par les voies européennes s’est rapidement effondrée, encore une fois, à cause d’un nouveau coup répressif du côté de l’Etat espagnol. Ce lundi 29 avril, les autorités électorales espagnoles ont annoncé l’interdiction pour Carles Puigdemont et deux ex-conseillers, Antoni Comín et Clara Ponsatí, de se présenter aux élections européennes du 26 mai. L’organisme, qui n’a pas encore détaillé les raisons de cette décision, a été saisi par le Parti Populaire (PP) et Ciudadanos (C’s), tous les deux des partis de droite incarnant l’aile dure de l’escalade répressive contre la Catalogne.

Cette interdiction tombe un jour après que les élections espagnoles ayant montré, avec la poussée des partis indépendantistes, que les aspirations démocratiques du peuple catalan se sont bien renforcées malgré l’offensive réactionnaire de l’Etat. Dans un contexte où à cette poussé des partis indépendantistes s’ajoute la polarisation et l’explosion parlementaire suite aux élections de ce dimanche, la décision prise par les autorités électorales espagnoles pourrait approfondir l’instabilité parlementaire et s’ajouter à la forte crise qui traverse le régime.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com