http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
15 de mai de 2019 Twitter Faceboock

« Y a pas du matraquage de Gilets jaunes dans votre spot ? C’est pas réaliste ! »
Le nouveau clip de campagne de la police fait polémique sur les réseaux sociaux
Lili B

« Mieux vaut le chômage que la police ! », « S’engager chez des criminels, sûrement pas ! », « Où est le concours pour devenir un Benalla ? » .. Le nouveau clip de recrutement de la police, avec son opération destinée à redorer son blason, a été vivement critiqué et tourné en dérision sur les réseaux sociaux. Une réaction qui n’est pas étonnante tant le discours et les images détonnent par apport à la réalité que vivent des milliers de personnes au quotidien ou dans les manifestations : harcèlement policier, humiliations, violences, matraquages, mutilations, LBD…

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Le-nouveau-clip-de-campagne-de-la-police-fait-polemique-sur-les-reseaux-sociaux

Sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, la Police nationale fait actuellement de la pub pour recruter de nouveaux effectifs pour la rentrée 2019. Une opportunité pour redorer les blasons de l’institution policière à l’heure où, dans le contexte du mouvement des Gilets jaunes, cette dernière se retrouve de plus en plus remise en question et délégitimée.

Ainsi, dans son clip de campagne, l‘institution véhicule l’idée d’un rôle protecteur des forces de police : « La police, c’est une intervention toutes les 10 secondes. Où serez-vous le plus utile ? Protégez, enquêtez, intervenez », et du maintien de la paix : « Le bac en poche vous souhaitez épanouir dans un métier utile ? Donnez du sens à votre vie : devenez policier, gardien de notre paix ».

Un discours dominant qui, après 6 mois d’un mouvement social durement réprimé par les forces de l’ordre, a de plus en plus de mal à passer auprès d’une partie de la population. Il a en effet fallu peu de temps pour que cette mascarade, totalement ridicule tant elle est en décalage avec les images qu’on ne cesse de voir depuis plusieurs mois, soit remise en cause par de nombreux internautes sur les réseaux !

« Gardien de la paix ! Meilleure vanne 2019 ! J’adore ! » « Ce sont plutôt des forces de l’ordre que des gardiens de la paix ! On a pas besoin d’eux ! »

« Mdr c’est une bande annonce du prochain NCIS ? Faites des pubs réalistes, où l’on voit les dégâts des LBD 40, les visages en sang, les familles détruites par la police ».

Reprenant en dérision la phrase d’accroche du clip de campagne :

« La police, c’est une bavure toutes les 5 minutes. Ou serez vous le plus utile ? Tabassage de crâne ? Matraquage ? Spécialiste du LBD ? »

« Depuis toujours j’ai toujours respecté la police et me sentait en sécurité quand je les voyais.. Mais après, depuis que je les vois matraquer gazer, frapper, et même mutiler sans raisons nos personnes âgées , et nos enfants c’est fini je les ai en horreur ! Et le pire c’est que je l’assume et oui malheureusement je crois que nous sommes en guerre ».

Une guerre de classe effectivement, dans laquelle l’institution policière sert les intérêts des classes dominantes pour les maintenir, coûte que coûte et dans l’impunité la plus totale.

« Devenez policier, vous pourrez faire toutes les bavures que vous voulez vous serez protégé. .. Matraquage gratuit, lynchage, gazage etc… »

Et ce à l’heure où ceux qui se battent contre ce système et ses injustices, militants, Gilets jaunes, syndicalistes, sont quant à eux de plus en plus réprimés.

Toutes ces réactions illustrent à nouveau les effets qu’ont engendrés le saut répressif du gouvernement et les violences policières à l’égard des Gilets jaunes : une remise en cause, à échelle de masse, de l’institution policière et de la répression.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com