http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
16 de mai de 2019 Twitter Faceboock

Nos vies valent plus que leurs profits
France Telecom : après 35 suicides, l’ancien patron du FMI déclare que « Didier Lombard a sauvé l’entreprise »
Martin Leroye

Après le suicide de 35 employés de 2007 à 2010, dont 19 étaient explicitement liés aux conditions de travail à France telecom, Jacques de Larosière, ancien patron du FMI et ancien administrateur de France telecom, a déclaré devant le tribunal que Didier Lombard -président du groupe au moment des faits- a « sauvé l’entreprise ».

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/France-Telecom-apres-35-suicides-l-ancien-patron-du-FMI-declare-que-Didier-Lombard-a-sauve-l

Illustration : AUREL

Une déclaration ahurissante, au vu des très nombreuses dépressions et des suicides que ses méthodes ont causés. Loin de concerner des cas isolés, c’est bien à une course aux « décrutements » que se livraient les cadres, et ce quel qu’en soit le prix. Par ailleurs, c’est bien la même politique managériale meurtrière qui se met en place à la SNCF, avec pas moins de 60 suicides à la SNCF ces deux dernières années.

« Par la fenêtre ou par la porte. » 

C’est avec ces mots que Didier Lombard présentait la nouvelle politique managériale aux cadres chargés d’accélérer les démissions par tous les moyens : que ce soit en fixant aux employés des objectifs irréalisables, en déménageant des services entier sans prévenir, en faisant disparaître des chaises de bureaux -obligeant les salariés à travailler debout- ou en isolant les salariés. Tous les coups étaient permis à ces nouveaux cadres, qui se voyaient récompensés par des primes en fonction du nombre de postes qu’ils arrivaient à supprimer. Qu’il s’agisse de démission ou de suicide, tout poste libéré était bon à prendre pour la direction dans sa course aux chiffres, malgré une croissance de 15 % réalisée par l’entreprise de 2007 à 2010. 

Cette nouvelle façon de « manager » fait d’ailleurs des adeptes dans les rangs de la bourgeoisie : Didier Bompard se voit couronner du « Prix de l’Innovation dans le Management de l’Innovation » ainsi que du « Grand prix : manager BFM 2008 ». Des prix à vomir, tout comme la déclaration de l’ex-patron du FMI, montrant par là- même le vrai visage du néolibéralisme.

Une peine maximale dérisoire : un an de prison et 15 000€ d’amende

Malgré le fait que le tribunal considère que les 8 dépressions, les 12 tentatives de suicides et les 19 suicides ne sont pas des cas isolés mais sont bien liés à la politique managériale de l’entreprise, les 8 accusés –parmi lesquels figurent quatre anciens hauts dirigeant de France Telecom- ne le sont que pour « harcèlement moral » alors que les parties civiles les accusaient d’ « homicides involontaires ». Une différence de taille, puisque la peine maximale pouvant s’appliquer n’est que de 1 an de prison et 15 000€ d’amende pour harcèlement moral, contre 3 ans de prison et 45 000€ d’amendes pour homicide involontaire. Là où beaucoup de médias s’inquiètent de voir condamner la politique managériale d’une entreprise, ce qui pourrait constituer un fâcheux précédent, il s’agit en réalité d’une peine on ne peut plus légère, au vu de la souffrance et des morts que cette politique a engendrées au fil des années.

Suicides à la SNCF : une soixantaine de cas depuis 2017

Mais cette course au profit meurtrière n’est pas l’apanage de France telecom : sur le même laps de temps, de 2017 à 2019, c’est près de 60 suicides liés au travail qui sont à dénombrer chez les cheminots. Et pour cause : suite à la volonté du gouvernement de préparer la privatisation du rail, les pressions morales se multiplient contre les salariés, et surtout les plus combatifs : C’est notamment le cas d’Eric, militant reconnu par ses collègues, licencié pour s’être mis à genoux devant sa direction, pour dénoncer la soumission que l’entreprise exerce sur les salariés. [Un rassemblement est organisé mercredi 23 mai à st Lazare, en soutient à Eric et ses collègues menacés de licenciements-https://www.revolutionpermanente.fr/Rassemblement-en-soutien-a-Eric-cheminot-menace-de-licenciement-le-23-mai-gare-Saint-Lazare]. Ne soyons plus jamais à genoux.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com