http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
12 de juin de 2019 Twitter Faceboock

Un procès politique
Interview. Convoqué pour avoir donné à la cagnotte Dettinger : « une tentative d’intimidation »

Thomas 30ans a reçu un mail pour être auditionné dans le cadre d’une enquête sur la cagnotte Leetchi pour C. Dettinger. Quasiment « convoqué » pour avoir donné à une cagnotte, il dénonce une tentative d’intimidation dans le cadre d’un procès très politique.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Interview-Convoque-pour-avoir-donne-a-la-cagnotte-Dettinger-une-tentative-d-intimidation

Crédit : Benoit Peyrucq / AFP

Révolution Permanente : Bonjour, peux-tu te présenter rapidement et nous expliquer pourquoi tu as été convoqué ?

Thomas : Je m’appelle Thomas, j’ai 30ans et j’ai reçu hier un mail étrange dont l’objet, très sobre, était : « ENQUETE DE POLICE – URGENT ». Dans le mail, un agent de la Brigade de Répression de la Délinquance Astucieuse expliquait vouloir m’auditionner dans le cadre d’une enquête préliminaire pour des « faits d’abus de confiance » en ma qualité de donateurs à la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger.

J’ai été assez surpris, d’abord parce que le mail était un mail groupé avec l’ensemble des autres destinataires affichés (plus de 200 !) ce qui m’a paru très amateur et loin d’être confidentiel comme il est précisé dans le mail ! D’abord, j’ai cru à une blague ou à une arnaque, comme d’autres destinataires qui ont répondu au mail en disant de se méfier. Mais j’ai pu constater finalement qu’il s’agissait bien d’un mail officiel de la police ! Et de fait, il se trouve que j’ai bien donné à la cagnotte pour Christophe Dettinger en janvier dernier.

RP : Est-ce que tu en sais plus sur le contexte et la nature de cette convocation ?

Thomas : En parcourant la presse j’ai pu me rendre compte que la convocation avait lieu dans le cadre d’une enquête visant à trancher le versement ou non de la cagnotte Leetchi pour Christophe Dettinger.

A l’époque, la cagnotte avait permis de collecter près de 130 000€ mais avait finalement été fermée sous la pression du gouvernement. Depuis, moi comme l’ensemble des autres donateurs, n’avions eu aucune nouvelle sur ce qu’était devenu notre argent. Il se trouve que le 19 juin, le juge des référés doit trancher pour savoir si la famille Dettinger pourra toucher cet argent. D’après RTL, la police chercherait à comprendre les raisons pour lesquelles les donateurs ont voulu soutenir Christophe Dettinger, quant à savoir comment ça influencera la décision du juge je n’en ai aucune idée.

RP : Et en ce qui concerne la nature de la convocation ?

Thomas : Sur le site de RTL des témoins parlent d’un mail évoquant une « convocation ». Dans celui que j’ai reçu les choses sont moins claires puisque l’enquêtrice explique que la police voudrait auditionner l’ensemble des destinataires du mail comme témoin dans le cas où ils pourraient venir à Paris à deux dates bien définies, et ce quasiment du jour au lendemain ! Le caractère obligatoire est donc loin d’être évident.

Toujours est-il que, si j’ai bien compris, il s’agit de collecter des éléments pour valider ou non le versement de la cagnotte en s’appuyant sur les témoignages des donateurs. D’après la presse, certains donateurs se sont ainsi vus demander par mail : "Pour quelles raisons avez-vous souscrit un don à la cagnotte Leetchi en soutien à Christophe Dettinger ?" et "À quelle date avez-vous souscrit et quel était le motif de la cagnotte sur le site ?". En fait je pense qu’il ne s’agit pas d’une véritable convocation mais que la police laisse planer le doute volontairement pour avoir un maximum de personnes.

Or, un avocat interrogé par La Dépêche a par ailleurs expliqué qu’il s’agissait d’un « détournement de procédure », ajoutant qu’ « aucun d’entre [les donateurs] ne peut aider à déterminer s’il y a eu abus de confiance » et parlant même de volonté, de la part de l’Etat, de « pression » et d’ « intimidation » !

RP : Que penses-tu de toute cette affaire ?

Thomas : De mon côté, étant donnée le caractère très flou de cette procédure et le délai, je ne me présenterai pas pour être auditionné. Je suis scandalisé par la méthode autant que je trouvais honteux que le gouvernement et Leetchi suspendent la cagnotte de Dettinger, et j’espère que la famille obtiendra réparation.

Ce procès est très politique. En janvier, Christophe Dettinger était un symbole du mouvement, il incarnait la résistance contre les violences de la police, et la combativité du mouvement qui surprenait tout le monde en reprenant après les vacances. C’est pour ça que tant de gens l’ont soutenu à l’époque, et les enquêteurs le savent bien.

Par ailleurs, ce sont aussi les vœux du gouvernement qui sont en passe d’être exaucés. Début janvier, Marlène Schiappa, avait affirmé qu’il était « souhaitable » de « savoir qui a donné à cette cagnotte » car ce soutien financier à la famille Dettinger était « une forme de complicité ». A l’époque cela avait provoqué une importante indignation.

Ce qui est le plus inquiétant finalement c’est qu’ils se servent de cette enquête pour convoquer des donateurs et éventuellement obtenir ainsi des renseignements précis sur ces derniers. Sans parler de Leetchi qui après avoir obéi à l’Etat en retirant la cagnotte donne la liste des donateurs à la police. Pour ma part, je pense que c’est clairement une tentative d’intimidation, contre tous ceux qui, à travers le soutien contre la répression qui s’abattaient contre Dettinger, ont voulu marquer leur solidarité avec les milliers de Gilets jaunes blessés et mutilés.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com