http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
2 de juillet de 2019 Twitter Faceboock

Licenciements
Conforama annonce la suppressions de 1900 postes
Tom Cannelle

1er Juillet 2019, Conforama : le groupe Steinhoff annonce une violente vague de licenciement. 1900 postes supprimés en France dès 2020, censés notamment enrayer la perte financière causée par un scandale de malversations en 2017.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Conforama-annonce-la-suppressions-de-1900-postes

Annoncé le 1er Juillet, le plan social prévu par le groupe Steinhoff pour les magasins de meuble Conforama prévoit une suppression de 1900 postes, équivalent à la fermeture de 32 magasins, ainsi que la suppression des maison-dépôts (autres structures du groupe), mais aussi de licenciement au sein des 164 magasins restant, au siège de l’entreprise et dans le SAV. « Selon la direction, les premières lettres de licenciement seront envoyées le 1er janvier 2020 et le plan sera finalisé au plus tard fin mars 2020 », a ainsi expliqué Mouloud Hammour, représentant de FO.

Ce plan extrêmement violent pour les salariés fait suite à la chute en bourse du groupe qui a fait face, en 2017, à un scandale de malversation au sommet de son organisation conduisant à la démission de Markus Jooste alors PDG de Steinhoff. En effet, un « trou » de 6.5 milliards d’euros dans la comptabilité entre 2009 et 2017, a été constaté suite à un audit, entrainant 3.7 milliards de perte sur l’exercice 2017. Depuis lors, des rumeurs de restructuration des entreprises du groupe sud-africain, et notamment pour Conforama, deuxième distributeur de meubles en France,

En avril dernier cependant, la direction de Conforama, annonçait aux syndicats qu’il n’y aurait ni fermetures de magasins, ni licenciement. Evoquant un accord trouvé avec ses créanciers, pour refinancer la chaîne de magasins à hauteur de 316 millions d’euros, la suppression de 2000 emplois qui avait été évoqué semblait ainsi écartée, du moins « à date » comme l’avait alors exprimé le patron de Conforama.

Finalement, quelques mois plus tard, ce sont bien 1900 emplois qui sont menacés. A ce titre, les syndicats dénoncent une manipulation de la direction qui a attendue le mois de juillet pour annoncer les licenciements afin de freiner toute contestation. Ceux-ci appellent néanmoins à une grève à durée illimitée.

Un mouvement contre les licenciements qui prendra place dans un contexte où les plans sociaux se multiplient, à l’image de celui annoncé récemment par General Electric. Un contexte de licenciements massifs qui appellent à une réponse collective de tous ceux qui refusent de payer le prix des délits des patrons et de la voracité des actionnaires.

Crédit photo : LP/Gwenael Bourdon.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com