http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
9 de juillet de 2019 Twitter Faceboock

SNCF
Fermeture de guichets en gare : des billets de train bientôt en vente chez des buralistes
Ju Angio

Ces ventes de billets chez les buralistes cachent en fait une destruction du service public ferroviaire, par la fermeture de guichets en gare et le reclassement des travailleurs y étant en poste.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Fermeture-de-guichets-en-gare-des-billets-de-train-bientot-en-vente-chez-des-buralistes

Comme l’avait annoncé Guillaume Pepy au micro de Jean-Jacques Bourdin au mois de février, des négociations ont eu lieu entre lui et le président de la confédération des buralistes, Philippe Coy, qui ont abouti à ce que des billets de train puissent être vendu en bureau de tabac.

Le 8 juillet, la SNCF et la confédération des buralistes ont signé un partenariat qui a pour vocation à autoriser, et même à promouvoir, la vente de billets de train dans les bureaux de tabac. Cette nouveauté sera testée dans les bureaux de tabac de cinq régions (Grand Est, Normandie, Pays-de-la-loire, PACA et Bourgogne-Franche-Comté) d’ici la fin du mois de juillet. Après avoir été formés par la SNCF, les buralistes pourront donc vendre des billets de train sous forme de ticket de caisse avec un code QR a montré au contrôleur dans le train. Les buralistes recevront par ce biais une rémunération fixe de la part de la SNCF ainsi qu’une rémunération variable, en fonction du nombre de billets vendus.

En apparence et en dehors de toute contextualisation, ce partenariat semble paraître anodin voire commode. Pour autant, lorsque l’on considère un tant soit peu la logique en cours à la SNCF il apparaît comme étant un stade de plus dans la destruction du service publique que représentent les chemins de fer. En effet ce partenariat permet l’externalisation de la vente de billets, ce qui veut dire en dernière instance que de nombreux guichets de gare supplémentaires en plus de ceux déjà fermés sont en passe de fermeture.

Comme c’est le cas pour de beaucoup de gares, nombre de guichets sont fermés par la SNCF. Ces fermetures ont des conséquences matérielles que sont, par exemple et surtout, le reclassement, les ruptures conventionnelles ainsi que la multiplication de la souffrance au travail pour les travailleurs du rail et la dégradation du service public. Malgré son aspect pratique, il faut rappeler qu’un buraliste n’a pas de vocation a vendre des billets et que les bureaux de tabac ne sont pas forcément a proximité des gares ne facilitant pas le voyage des usagers lors des situations perturbées.

Enfin il est bon de rappeler que la vente de billet lorsqu’elle était organisée par d’autres organismes que les cheminots (comme les offices de tourisme) a eu pour effet de compliquer la vie des usagers, tout en prenant en compte que pour Pepy et le gouvernement la vente de billet dans les bureaux de tabac représente une solution de repli non viable. Tout cela aura donc de fortes conséquences pour les travailleurs de la SNCF mais aussi pour les usagers eux-mêmes.

Crédits photo : PHILIPPE TURPIN / PHOTONONSTOP / AFP

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com