http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
13 de août de 2019 Twitter Faceboock

Violences policières
#JusticePourSteve : 148 témoignages accablants pour la police
Pablo Morao

Le JDD a publié dimanche 148 témoignages recueillis par Média’Sons. Les participants à la soirée décrivent une police ultra-violente, refusant d’aider les personnes tombées dans l’eau et provoquant sciemment les fêtards en usant de flashballs, de grenades et même de tasers.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/JusticePourSteve-148-temoignages-accablants-pour-la-police

Le JDD s’est procuré 148 témoignages recueillis par l’association Media’Son afin d’éclairer les événements de cette soirée de Fête de la Musique Quai Wilson. Au lendemain d’une marche blanche à la mémoire du jeune homme à Nantes et alors que plusieurs enquêtes sont encore en cours, ceux-ci soulignent la brutalité des violences policières qui se sont abattus sur les fêtards ce soir-là.

De nombreux témoignages rapportent ainsi le caractère soudain du déferlement de gaz lacrymogènes et de grenades et la peur face à cette irruption de la violence policière. « J’ai eu deux peurs. Tomber par terre et arriver esquinté aux 60 ans de ma mère ; ou tomber dans la Loire et me noyer. » note ainsi un trentenaire interrogé par le JDD. Un témoin écrit quant à lui : « C’est encore douloureux dans mon esprit, j’ai vu des attaques violentes et gratuites dans ma vie, mais celle-ci était parfaitement infondée. »

Alors que des premières personnes tombent dans l’eau dans la panique générale causée par l’intervention policière, d’autres témoins rapportent avoir tenté d’alerter les CRS qui ont refusé de les écouter. « Cassez-vous ou on vous embarque ! » a ainsi rétorqué un CRS à l’un des participants venus alerter et demander du secours. Même récit de la part d’autres témoins des chutes dans la Loire, qui se sont quant à eux entendus répondre : « C’est pas notre boulot, c’est celui des pompiers. »

Outre la peur et le refus policier de porter secours, d’autres témoignages corroborent l’importance des violences physiques subies. Coups de matraques, grenades de dés-encerclement. Un fêtard raconte même avoir reçu « un coup de Taser dans le dos » de la part d’un policier cherchant visiblement la confrontation. Un autre explique : « un CRS m’a mis un coup de matraque sur le dessus du crâne, je suis tombé par terre et ai reçu plusieurs coups ».

Publié uniquement par bribes, ces 148 témoignages vont dans le sens des témoignages précédents ainsi que des vidéos de la soirée déjà publiés. Ils surviennent alors que 4 enquêtes sont encore en cours : une enquête contre X pour « homicide involontaire », une enquête de l’IGPN suite à la plainte de plus de 89 fêtards, une enquête liée à la plainte de policiers (!) concernant des jets de projectiles le soir du drame, ainsi qu’une enquête du défenseur des droits.

Il y a quelques semaines, les conclusions de la première enquête de l’IGPN qui avaient conclu à l’absence de lien entre la mort de Steve et l’intervention policière avaient indigné largement. Interrogé sur l’avancement des enquêtes, Laurent Nunez est revenu sur la première enquête de l’IGPN : « Vous dites que il n’y a pas de faute de la police… non, ce que dit le rapport c’est qu’il n’y a pas de lien entre la disparition de Steve et l’action de la police à ce stade… je dis bien à ce stade. » avant d’ajouter à propos des 148 témoignages : « Les témoignages dont vous avez parlé je ne doute pas une seconde qu’ils seront versés au dossier judicaire. »

L’histoire récente des affaires de violences policières laisse malgré tout sceptiques tous ceux qui réclament Justice Pour Steve quant à la possibilité d’obtenir justice de la part d’institutions qui ne condamnent jamais les responsables de ces drames. Dans ce cadre la mobilisation devra se poursuivre à la rentrée dans la rue pour espérer obtenir justice, pour Steve mais aussi pour Zineb Redouane, Adama Traoré et toutes les victimes des violences des forces de répression.

Crédits-photo : MEHDI FEDOUACH AFP

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com