http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
7 de décembre de 2019 Twitter Faceboock

Bordeaux. 800 personnes à l’université de la Victoire occupée pour échanger sur la mobilisation
Correspondant.e.s Bordeaux

Après l’énorme manifestation dans le centre-ville, près de 800 personnes ont assisté à l’Assemblée Générale de lutte. Peu à peu, la fac occupée la Victoire devient le lieu d’organisation de la mobilisation.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Bordeaux-800-personnes-a-l-universite-de-la-Victoire-occupee-pour-echanger-sur-la-mobilisation

« Révolution, révolution ! » scandaient en cœur les 800 personnes réunies dans l’université occupée de la Victoire ce jeudi soir. Le ton était donné après l’énorme manifestation qui a réuni plus de 50.000 personnes dans le centre-ville de Bordeaux. Aux alentours de 15h, la manifestation s’est retrouvée prise en étau par le dispositif policier sur la place de Quinconces et, face à la répression, n’a pas pu retourner dans le centre-ville. Pour beaucoup de manifestants encore présents, l’université occupée de la Victoire est néanmoins devenu le point de rendez-vous où était appelée à 17h30 une Assemblée Générale des luttes.

Grévistes, étudiants, Gilets Jaunes, tous ensemble

Devant les 800 personnes présentes, plusieurs prises de parole se sont succédé, insistant sur le succès de la manifestation de la journée et relatant l’état de la lutte dans les différents secteurs. Parmi les prises de parole, on a pu entendre une volonté de convergence claire entre travailleurs et travailleuses grévistes, étudiantes et étudiants mais aussi Gilets Jaunes. Les rendez-vous des différents secteurs ont été annoncés, en particulier une rencontre avec les cheminots grévistes prévues le vendredi matin, la manifestation commune avec les Gilets Jaunes samedi à 14h et une prochaine Assemblée Générale de lutte lundi à 18h30 sur la fac de la Victoire.

Un cheminot syndiqué à Sud-Rail est revenu sur le succès de la mobilisation à la SNCF, avec un train sur 10 qui circulait sur tout le territoire et la volonté de reconductible mais aussi sur la nécessité de l’auto-organisation. Une étudiante à l’université de Bordeaux Victoire est revenue sur la mobilisation étudiante et a invité les personnes présentes à participer l’occupation de la fac pour que celle-ci puisse se maintenir dans la durée. Enfin, plusieurs enseignants mais aussi une hospitalière sont revenus sur la forte journée de mobilisation, qui a amené à la fermeture de plusieurs lycées ce 5 décembre.

Faire de la fac occupée le lieu d’organisation démocratique de la mobilisation

L’occupation de la fac de la Victoire a commencé mercredi soir. Elle a été pensée comme une réponse préventive aux fermetures administratives d’universités qui se sont multipliées ces derniers jours pour empêcher la mobilisation des étudiants. Et pour cause, ce jeudi 5 décembre, les étudiants étaient bien présents dans les cortèges : ils étaient près de 600 dans le cortège étudiant à Bordeaux. L’occupation, quant à elle, tient et commence à devenir un point de référence pour de nombreuses personnes mobilisées qui ont pu la visiter durant toute la journée de jeudi. L’AG de mercredi soir, si elle n’a pas permis de lancer un véritable organe de coordination démocratique, a néanmoins permis de faire de l’université de la Victoire le point de ralliement de la mobilisation, comme cela était le souhait de nombreux étudiants mobilisés.

Ce lundi à 18h30, une nouvelle Assemblée Générale des Luttes est appelée sur l’université. Il faut la construire pour qu’elle devienne le de construction de la grève générale reconductible, seule à même de faire plier Macron. Cela suppose de la rendre plus démocratique, en fixant une tribune et des règles de fonctionnement et votée collectivement et que celle-ci soit véritablement décisionnelle et pas juste l’occasion d’échanger des infos. Il faut également que l’AG soit ouverte au plus grand nombre, en particulier aux différents secteurs de grévistes, en premier lieu ceux de la SNCF très mobilisés, et que l’AG se fixe comme objectif la construction de la grève à travers par exemple des actions qui permettent de renforcer la grève par le blocage des lieux de travail.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com