http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
11 de décembre de 2019 Twitter Faceboock

10 décembre
AG inter-éduc : les enseignants réaffirment la nécessité de la reconductible !
Hélène Angelou

Encore largement mobilisée ce 10 décembre l’éducation nationale apparaît aujourd’hui comme le troisième pilier de la grève. Malgré les tentatives de séduction du gouvernement, la grève se structure par l’approfondissement d’éléments d’auto-organisation.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/AG-inter-educ-la-mobilisation-des-enseignants-continue-a-structurer-par-l-auto-organisation

A l’occasion du 10 décembre, deuxième grosse journée de mobilisation appelée par l’intersyndicale, le secteur de l’éducation nationale est resté très largement mobilisé. Le taux de grévistes est estimé à 62% par le SNES malgré des disparités entre premier et second degré, et les professeurs étaient nombreux dans les manifestations. Un cortège commun de l’éducation nationale a notamment été formé dans la manifestation parisienne. Alors que la mobilisation dans ce secteur fait face à une opération déminage de la part du ministre Blanquer, à coup d’annonces démagogiques et d’une minoration des taux de grévistes, la grève se poursuit et se structure.

Une nouvelle AG éducation d’Île-de-France c’est en effet tenue après la manifestation. Elle a rassemblé 200 professeurs de 92 établissements d’Île-de-France (notamment Paris et la Seine-Saint-Denis), soit 50 lycées, 32 collèges et une dizaine d’écoles. Cette AG a témoigné une nouvelle fois du niveau de détermination à mener la bataille jusqu’au retrait de la réforme et la reconduction de la grève a été votée.

Surtout, l’AG a témoigné d’une volonté de construire un plan de bataille par en bas puisque la stratégie qui se dessine par en haut semble se limiter à une grève perlée autour des « temps forts » de la mobilisation, soit jeudi puis mardi prochain, rien de plus démobilisant ! C’est en ce sens qu’est intervenu l’une des professeurs mobilisés.

Depuis le 5 décembre, ces professeurs déterminés construisent une grève active en se saisissant de la question du blocage dans les piquets de grève dans l’objectif d’accompagner les secteurs stratégiques de la mobilisation que sont la SNCF et la RATP, comme cela a été le cas au dépôt de Carrefour Pleyel. Convergence et début de structuration d’assemblées générales sont donc à l’ordre du jour dans l’objectif de continuer et d’étendre la grève.

L’AG du 10 décembre a ainsi défendu l’idée que pour faire reculer le gouvernement, c’est bien une grève dure et reconductible qui était nécessaire afin de bloquer la grande machine qu’est l’éducation nationale avec ses 900 000 travailleurs.

L’émergence de cadres d’auto-organisation que ce soit au niveau des villes, en inter-pro ou en inter-éduc permet de commencer à construire la mobilisation par le bas, avec les revendications et le planning d’action de la base, et sont en ce sens particulièrement précieux.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com