http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
20 de décembre de 2019 Twitter Faceboock

Fêtons Noël sur les piquets
Les grévistes doivent rester : soutenons massivement les grèves pendant les fêtes !

Quatre jours avant Noël, les grévistes font face à une pression monstre, que ce soit de la part du gouvernement comme des directions syndicales. Il est plus que jamais nécessaire de soutenir massivement les grèves pendant les fêtes !

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Les-grevistes-doivent-rester-soutenons-massivement-les-greves-pendant-les-fetes

Maintenir le rapport de force

Ce jeudi 19 décembre ont eu lieu les premières trahisons des directions syndicales. En effet, Laurent Escure, secrétaire général de l’UNSA SNCF a appelé à une “pause” du mouvement de grève, appelant ainsi à une trêve de Noël et à reprendre le travail sous prétexte que le gouvernement serait prêt à appliquer la clause du grand-père. Du côté de la CGT, si Martinez et l’intersyndicale s’opposent toujours dans les faits à la réforme des retraites et à une trêve de Noël, ils appellent à une nouvelle journée de mobilisation nationale le 9 janvier prochain, ce qui revient de fait à imposer une trêve.

Face à cette trahison, il est nécessaire de maintenir le rapport de force pour contrer la pression des directions syndicales. La base doit s’auto-organiser afin que la grève demeure dans les mains des grévistes : c’est à elle de décider du calendrier et de prendre des décisions quant à la marche à suivre pour le mouvement !

Lutter pour les prochains Noëls

S’il y a bien une chose que les grévistes répètent, c’est qu’ils ne se battent pas que pour eux mais aussi pour la future génération, raison pour laquelle la clause du grand-père ne peut les satisfaire dans aucune mesure. Leur lutte est une lutte intergénérationnelle : ils ont bien conscience que c’est maintenant ou jamais qu’il faut se battre pour leur avenir et celui de leurs enfants ! Ils ne veulent pas d’un monde comme le nôtre pour les générations à venir, un monde de pauvreté, de guerres et d’individualisme ; c’est d’un monde meilleur dont il est question sur les piquets de grève, de bâtir une société meilleure dans laquelle leurs enfants n’auront pas à lutter pour conserver leurs droits. Les médias nous répètent que Noël est une fête familiale ; raison de plus pour lutter aux côtés de grévistes, pour que nos enfants aient un avenir meilleur !

Passer Noël sur les piquets ?

Il y a un an, les Gilets jaunes réveillonnaient sur les ronds points. Aujourd’hui, cette même solidarité qui s’était forgée sur les ronds-points à la chaleur de la lutte se retrouve sur les piquets de grève, que ce soit à l’occasion de blocages de bus à la sortie des dépôts RATP ou lors de barbecues festifs, qui permettent à divers secteurs (RATP, SNCF, étudiants, enseignants) de se rencontrer et de tisser des liens entre eux. Alors pourquoi pas passer Noël avec sa “deuxième famille”, comme certains grévistes l’appellent ?

Face à la pression de Noël qui s’annonce difficile pour les grévistes, il est plus qu’important de soutenir massivement les grèves et d’aller rencontrer les grévistes sur les piquets. La détermination des grévistes ne doit pas se laisser abattre par les trahisons des directions syndicales, ni par la propagande démoralisatrice des médias bourgeois ; seules l’auto-organisation et la solidarité à la base permettront au mouvement de gagner.

Crédits photo : Ugo Amez

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com