http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
31 de décembre de 2019 Twitter Faceboock

Tout pour les uns rien pour les autres !
2019, année record pour les marchés financiers mais pas d’argent pour les retraites
Jean Beide

2019 aura tutoyé les sommets en matière de valorisation financière, le CAC 40 terminant l’année aux alentours des 6000 points soit à peu de choses près, autour des valeurs d’avant la crise de 2008. En contrepartie de ces résultats éclatants pour les investisseurs et les actionnaires, pour les travailleurs, c’est l’exploitation accrue, la précarité du travail et finalement l’appauvrissement qui sont promis, à moins qu’ils ne soient capables d’inverser la tendance, comme le mouvement de révolte à l’échelle mondiale le laisse présager.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/2019-annee-record-pour-les-marches-financiers-mais-pas-d-argent-pour-les-retraites

Crédits photos : Reuters

Malgré la guerre commerciale et les incertitudes, les marchés financiers battent leurs records

Malgré les remous, 2019 aura été une année faste pour le marché des actions, dans un contexte de fortes turbulences commerciales. Les grandes facilités de crédits, accordées par les banques centrales, ont surtout conduit les investisseurs à injecter d’énormes quantités de capitaux dans les actions, portées par les bénéfices records des grandes multinationales et une croissance mondiale assez solide. Pour autant, tous les observateurs s’accordent à dire que la santé de l’économie mondiale ne saurait justifier de telles envolées. Sur un an, le CAC 40 aura progressé de 28%, le Dow Jones de 23% et le Nasdaq de 36% alors même que leurs valeurs respectives étaient déjà aux niveaux des records historiques il y a un an.

Une année 2020 qui pourraient voire éclater ces contradictions

L’extraordinaire solidité du marché des actions qui se base pour l’essentiel sur des prévisions de croissance pourrait être confronté à une série de « corrections » d’importance si ce n’est à des avaries plus profondes encore. Alors que la croissance mondiale pourrait continuer à ralentir, de nombreux marchés hautement spéculatifs comme celui des starts-up pourraient s’effondrer. La faillite de Wework à l’automne dernier pourrait d’ailleurs à ce titre présager une tempête de plus grande envergure sur ce front des entreprises à fort potentiel qui aspirent d’immenses quantités de capitaux pour des résultats plus qu’incertains.

Vent de révolte à l’échelle mondiale et lutte des classes en France

Cette frénésie spéculative est le symbole d’un capitalisme dont l’essor ne correspond à aucun progrès réel pour les populations et les travailleurs qu’il exploite. Alors que les cartels industriels se sont relevés de la crise, les inégalités ont explosé et les conditions de travail se sont massivement détériorées dans les pays capitalistes avancés. Les résultats économiques ne sauraient masquer le vent de révolte qui souffle sur le monde entier, comme en France depuis un an ou au Chili depuis deux mois. Alors que Macron et ses alliés essayent de faire admettre aux travailleurs qu’il n’existe aucune richesse dans un pays comme la France pour financer des retraites ou des salaires, et plus généralement que tout travailleur est un « coût » pour le patronat qui pourtant n’existerait pas sans lui, 2020 s’annonce pour notre camp social, comme une excellente année pour repartir à l’offensive. La fortune du grand capital est une misère pour le plus grand nombre et le fameux « ruissellement » un mirage. Contre la réforme des retraites et son monde, il est temps de passer à l’attaque.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com