http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
5 de janvier de 2020 Twitter Faceboock

PLAN DE BATAILLE POUR LA SEMAINE
Communiqué de la Coordination RATP-SNCF : à la rentrée, généraliser la grève pour gagner !

Nous relayons le communiqué issu de la coordination RATP-SNCF du 2 janvier, appelant à la généralisation de la grève. Après avoir montré qu’il n’y a pas de trêve, les grévistes réunis ce jeudi appellent à étendre la grève : pour la rentrée, généralisons la grève pour gagner !

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Communique-de-la-Coordination-RATP-SNCF-a-la-rentree-generaliser-la-greve-pour-gagner

Le gouvernement aura raté son pari selon lequel les grévistes de la SNCF et de la RATP ne dépasseraient pas les vacances et que la grève s’essoufflerait. Contre ce pari et malgré une grande partie des directions syndicales qui ont tenté d’imposer une trêve, les grévistes ont non seulement maintenu la grève, mais ils ont aussi occupé le terrain, à la fois sur les piquets et actions, mais aussi dans les médias, qui n’ont pas arrêté de parler de cette « base » déterminée.

Ceci est à mettre sur le compte de la détermination des grévistes, mais aussi, pour ce qui est de la région parisienne, de cette coordination qui a été à l’origine des actions de Gare de Lyon et du siège de LREM, d’une délégation des grévistes à la raffinerie de Grandpuits, des piquets tournants, de la manifestation du 26 décembre, des contre-vœux des grévistes après l’allocution de Macron le 31. Nous avons ainsi fait la démonstration de la capacité de la base à se coordonner et à diriger leur propre grève, dans la plus grande unité des grévistes, syndiqués ou non.

Mais les coups portés par le gouvernement et la direction de nos entreprises qui ne cessent pas de chercher à dénigrer le mouvement comme on l’a vu dans l’affaire de la conductrice non-gréviste du métro ou à intimider les grévistes et leurs soutiens à coups de matraque et de gazeuse et de procédures disciplinaires montrent la détermination des grévistes à ne rien lâcher.

En cette semaine où les négociations reprennent entre le gouvernement et les confédérations syndicales, nous réaffirmons que nous pour le mot d’ordre c’est ni amendable, ni négociable, retrait pur et simple.

La grève des transports, toujours largement soutenue par la majorité de la population, a déjà dépassé tous les records de durée et de massivité et pourtant le gouvernement continue à faire la sourde oreille. Parallèlement il essaie de l’isoler en multipliant les concessions corporatistes à tous ceux qui menacent de rejoindre le mouvement (routiers, pilotes et stewarts, etc.). Il montre par là que sa vraie crainte, celle qui pourrait le faire plier, c’est que la grève se généralise à d’autres secteurs, que ceux qui jusqu’ici soutiennent de loin les grévistes, décident de les rejoindre en se mettant eux-aussi en grève. Cela va faire un mois que nous sommes en grève et que nous perdons nos salaires pour défendre la retraite de tous et toutes. Mais le gouvernement joue le pourrissement et la galère. Nous lançons un appel solennel à tous les travailleurs de ce pays, qui nous soutiennent chaleureusement depuis le début, à nous aider encore un peu plus, en se mettant en grève à nos côtés pour en finir définitivement, tous ensemble, avec cette réforme des retraites. C’est maintenant que la brèche est ouverte pour généraliser la grève, et c’est maintenant que nous pouvons faire plier Macron ! »

En partant de la revendication centrale qui est celle du retrait total de la réforme des retraites, nous souhaitons nous adresser à l’ensemble des secteurs, et en particulier au privé. Ce pourquoi nous nous battons c’est pour un régime des retraites nivelé par le haut pour tous, permettant aux travailleurs du public comme du privé de profiter de leur vie, leur famille, leurs enfants, après des années de travail. Nous voulons pouvoir partir tous à 60 ans, avec une retraite calculée sur les 6 derniers mois de salaire, et 55 ans pour l’ensemble des métiers pénibles pris au sens large (travail de nuit, métiers exercés en plein air avec le froid ou la chaleur, etc). Il faut également en finir avec les contrats précaires, très répandus dans le privé, et qui permettent aux patrons de se gaver sur notre dos pour après nous licencier quand leurs affaires vont moins bien, pour faire plus de profit ou simplement pour réprimer les salariés qui se mobilisent ou font grève. La jeunesse, tout particulièrement touchée par cette réforme nocive, doit aussi nous rejoindre et rentrer massivement dans la bataille, c’est maintenant que nous nous battons pour notre avenir !

Les directions syndicales doivent se mettre corps et âme au service de cet objectif, celui de généraliser la grève à tous les secteurs sans attendre le 9, ainsi que de mettre leur trésorerie au service du maintien de la grève dans les transports, où après un mois de conflit la question financière commence à peser, en créant une caisse de grève nationale à la hauteur des besoins.

Pour continuer à pousser en ce sens, nous invitons l’ensemble des dépôts, attachements et gares RATP et SNCF à discuter dans les assemblées générales et dépôts le plan de bataille suivant pour la semaine prochaine :

- samedi 4/01 : participation à la manifestation de samedi à l’appel de l’intersyndicale ainsi qu’à celle appelée par les Gilets jaunes qui partira de Reuilly Diderot pour rejoindre le cortège syndical à Gare de Lyon.

- lundi 6/01 : journée de remobilisation des collègues : tout le monde en grève !

- mardi 7, mercredi 8 et vendredi 10 : Piquets tournants sur les dépôts de bus (détails à venir)

- mardi 7/01 : journée anti-répression ! A 13h, rassemblement en soutien à Hani, délégué syndical RS du dépôt RATP de Belliard et gréviste depuis le 5 décembre qui passe en conseil de discipline, menacé de révocation. 19, place Lachambeaudie - 75012 Paris.

- mercredi 8/01 : journée généralisation de la grève. On va chercher les travailleurs du privé et la jeunesse ! (détails à venir)

- jeudi 9/01 : tous les soutiens mobilisés sur les dépôts le matin + participation à la manifestation et journée nationale de grève à l’appel de l’intersyndicale, avec un cortège commun de grévistes SNCF-RATP, regroupant membres de tous les syndicats et non syndiqués.

- vendredi 10 janvier à 15h (lieu à définir) : nouvelle réunion de coordination. Nous invitons l’ensemble des AG ou piquets à en discuter et envoyer des délégations pour que l’ensemble des dépôts, gares ou attachements SNCF / RATP soient représentés.

- lundi 13/01 à midi : rassemblement en soutien à Yassine, militant CGT et gréviste RATP depuis le 5 décembre menacé de révocation, devant le dépôt de bus de Vitry.

Secteurs présents :

RATP Bus : Aubervilliers, Ivry-sur-Seine, Flandre Pantin, Nanterre, Belliard Paris 18e, Vitry-sur-Seine, Saint-Denis, Montrouge, Pavillons-sous-Bois, Lagny Paris 20e, Malakoff, Fontenay
RATP Métro/RER : Ligne 3, ligne 8, ateliers Saint-Ouen, RER B, RER A
SNCF : Paris Saint-Lazare, Le Bourget, Paris Est, Paris Nord, Châtillon, Paris Austerlitz, Vaires, Lille

Télécharger en PDF :

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com