http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
5 de janvier de 2020 Twitter Faceboock

Moyen Orient
Iran-Etats Unis. Macron s’aligne complètement derrière la politique agressive de Trump
Philippe Alcoy

Après l’acte de guerre du président américain contre l’Iran, Emmanuel Macron exige que Téhéran s’abstienne « de toute mesure d’escalade militaire » et réitère « son entière solidarité » avec les Etats Unis.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Iran-Etats-Unis-Macron-s-aligne-completement-derriere-la-politique-agressive-de-Trump

Deux jours après l’assassinat du numéro deux du régime iranien, le général Qassem Soleimani, par les nord-américains lors d’un bombardement ciblé en Irak, l’Elysée a publié un communiqué sur le contenu de la conversation téléphonique entre Emmanuel Macron et Donald Trump. Dans celui-ci la position du gouvernement français est sans ambiguïté un alignement total derrière la politique agressive du président nord-américain au Moyen Orient : « le Président de la République a souligné son entière solidarité avec nos alliés face aux attaques perpétrées ces dernières semaines contre les emprises de la Coalition en Irak ».

En effet, alors que l’assassinat d’un haut dirigeant d’un Etat souverain relève ouvertement d’un acte de guerre, sans évoquer la violation de la souveraineté irakienne, le président français a décidé de faire porter toute la responsabilité de l’escalade actuelle sur le dos de l’Iran : « [le président Macron] a exprimé sa préoccupation concernant les activités déstabilisatrices de la force Al Qods sous l’autorité du Général Qassem Soleimani, rappelé la nécessité que l’Iran y mette maintenant un terme et s’abstienne de toute mesure d’escalade militaire susceptible d’aggraver encore l’instabilité régionale ».

De cette manière l’impérialisme français tente de se montrer proche de son allié nord-américain et son agression contre l’Irak et l’Iran. Et cela en dépit du fait que la politique de l’administration Trump au Moyen Orient soulève de doutes et des critiques au sein même de l’establishment impérialiste étatsunien.

Ces déclarations de l’Elysée ont lieu aussi au moment où le parlement irakien a voté le départ des forces armées étrangères, notamment des Etats Unis, de leur pays. Cette décision des députés irakiens va compliquer les opérations de la coalition internationale contre Daesh mais également pourrait marquer un tournant décisif de l’Irak à la faveur de l’Iran.

Même si le communiqué ne fait pas mention de cette décision, il est probable que cela ait pesé dans la balance, l’Elysée voyant un risque dans le départ des Etats Unis de la région ou même dans une contestation de la présence d’armées étrangères en Irak et au Moyen Orient. En ce sens, le communiqué affirme « que la priorité devait aller à la poursuite de l’action de la Coalition internationale contre Daech, dans le plein respect de la souveraineté de l’Irak, pour sa sécurité et pour la stabilité régionale ». Après l’attaque de vendredi et après tant d’années d’invasion nord-américaine en Irak et au Moyen Orient, nous voyons très bien que la présence de forces impérialistes dans un pays représente tout le contraire du respect de sa souveraineté.

La position de l’Iran sur la souveraineté irakienne relève également de l’hypocrisie, notamment quand on sait que Téhéran contrôle la vie politique irakienne à travers les liens qu’elle possède avec le personnel politique corrompu du pays et surtout à travers les milices pro-iraniennes, intégrées en grande partie à l’appareil d’Etat. Les différentes factions des classes dominantes irakiennes ont démontré ces dernières années qu’elles ne défendaient en rien la souveraineté irakienne mais qu’elles cherchaient à se vendre à la puissance impérialiste ou régionale la plus capable d’assurer leurs privilèges.

L’impérialisme français ces dernières décennies montre des signes d’incapacité à peser de façon déterminante dans les dossiers internationaux centraux. Face à cette faiblesse sur l’arène internationale, les derniers gouvernements depuis Sarkozy ont tenté de se rapprocher des Etats Unis, non sans contradictions. Macron est peut-être le président qui incarnait le plus ouvertement cette tendance jusqu’à ce qu’il subisse une énorme humiliation de la part de Trump autour de l’accord nucléaire iranien. Cependant, les dirigeants impérialistes français savent qu’un recul de l’impérialisme nord-américain dans la région pourrait avoir des implications pour eux également. Ainsi, la prise de position de Macron relève moins d’une soumission aux intérêts nord-américains que d’un calcul répondant aux intérêts propres de l’impérialisme français.

Pour les travailleurs et les classes populaires en France il s’agit de dénoncer l’agression impérialiste nord-américaine mais aussi la politique de l’impérialisme français dans la région, sans que cela implique un soutien quelconque au régime néfaste iranien. Tout notre soutien va aux peuples de la région victimes de l’atrocité guerrière impérialiste mais qui depuis plusieurs mois se battent contre les régimes corrompus de la région installés suite à des guerres et interventions impérialistes ou de puissances régionales qui se sont bénéficiées de celles-ci comme l’Iran en Irak.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com