http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
6 de janvier de 2020 Twitter Faceboock

Pas de retrait, pas de partiels
Blocage réussi des partiels de Paris IV : demain, rendez-vous sur les piquets
Nora Pardi

Ce matin les étudiants de Paris IV on bloqué les différents centres de leur université pour protester contre la tenue des partiels, prévue cette semaine, malgré le contexte de grève. La Sorbonne ainsi que les centres Clignancourt et Malesherbes n’ont pas ouvert ce matin et aucun partiel n’a eu lieu. Alors que de nombreux étudiants se trouvaient en incapacité de composer et également en soutien à la grève menée par les travailleurs de la RATP et de la SCNF mais aussi les professeurs, raffineries et autres secteurs, les étudiants ont décidé de ne pas se laisser faire.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Blocage-reussi-des-partiels-de-Paris-IV-demain-rendez-vous-sur-les-piquets

Une grève contre la réforme des retraites mais aussi pour revendiquer de meilleures conditions de travail et de vie et qui tient depuis 31 jours, battant les records de 1995 et 1986, et à laquelle le gouvernement n’a répondu que par la répression policière et de micros arrangements. Alors que le mouvement est entré dans une phase charnière et que la généralisation est plus que nécessaire pour qu’il tienne, le soutien des étudiants est primordial.

Ce matin, une première étape pour le renfort a été menée. Les étudiants se sont mobilisés et retrouvés en AG pour revendiquer l’annulation pure et simple de leurs partiels et protester contre la direction de leur faculté qui ne donnait pas de réponses à la hauteur de la situation. De fait, après avoir fermé consécutivement les centres pour empêcher la tenue d’Assemblees générales et la construction d’une mobilisation étudiante, la direction avait décidé de les réouvrir pour les partiels. À nouveau, le moyen de freiner la jonction des étudiants à la grève et un acte politique pour faire taire la colère de la jeunesse.

Ce matin, après les blocages réussis, l’Universite Paris IV a décidé d’annuler les partiels pour tout le mois de janvier. Une première victoire qui démontre la force de pression des étudiants lorsqu’ils se mobilisent. Mais également la peur des directions et à travers elle du gouvernement face au retour possible du mouvement étudiant.

Désormais, c’est la jonction dans la rue et la lutte qu’il est nécessaire de construire, à la veille des nouvelles négociations avec les direction syndicales dont le gouvernement espère tirer une sortie de conflit. Sans partiels, les étudiants ont une possibilité de se mobiliser aux cotés de ceux qui se battent pour l’avenir de tous, en mettant leur force de frappe au service de ce mouvement historique. Contre l’idée que la grève serait responsable des galères des étudiants, la jeunesse doit répondre présente avec les travailleurs pour répondre à l’enjeu d’extension de la grève, dès demain sur les piquets !

Blocages tournants, manifestations du secteur de l’éducation, etc. Les étudiants ont tout intérêt à s’y joindre alors que la précarité touche nombreux d’entre eux et que la réforme qui doit passer va s’abattre de plein fouet sur la jeunesse !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com