http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
7 de janvier de 2020 Twitter Faceboock

Édito
Face aux premières manœuvres par en haut, généraliser la grève à la base !
Julian Vadis

Alors que les directions dites « réformistes », CFDT et UNSA en tête, cherchent désespérément à retourner dans le cadre des négociations, la séquence du 8 au 11 janvier ouvre la possibilité d’une massification de la grève, notamment dans certains secteurs du privé.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Face-aux-premieres-manoeuvres-par-en-haut-generaliser-la-greve-a-la-base

Crédits photo : O Phil des contrastes

Après avoir tenté le pourrissement de la grève lors des vacances de fin d’année, Macron entend aujourd’hui jouer la carte du « compromis rapide ». C’est tout le sens des déclarations d’Édouard Philippe ce 7 janvier, qui a tenu une posture « ouverte », au moins sur la forme, se disant prêt à des discussions sur les questions de l’âge pivot et de la pénibilité. Posture oui, puisque le texte de la réforme est déjà écrit et même déjà envoyé au Conseil d’État. Suffisant toutefois pour que les directions des confédérations syndicales dites « réformistes », comme la CFDT et l’UNSA, s’engouffrent dans la brèche des négociations.

Des manœuvres par en haut alors que, dans le même temps, les fissures se rouvrent en macronie, isolant un peu plus le gouvernement, et que 61 % de la population soutient encore les grévistes, après un mois de lutte. Une attitude criminelle pour négocier la régression sociale, alors que se profile une séquence de lutte des classes intense du 8 au 11 janvier, avec des possibilités d’extensions de la grève à de nouveaux secteurs, notamment du privé.

À ce titre, les raffineries peuvent devenir la locomotive du secteur privé, avec sept sites sur huit en grève dans les prochains jours. C’est pourquoi Édouard Philippe a promis, dans sa déclaration du 7 janvier, la matraque pour débloquer les dépôts de carburant. La raffinerie de Grandpuits fait office d’exemple à suivre, eux qui ont décidé le blocage total des expéditions pendant 96 heures ce lundi 6 janvier. Autre secteur qui pourrait jouer un rôle majeur dans les prochains jours : les éboueurs, où un appel national à la grève à partir du 9 janvier a été annoncé.

D’autant plus que, alors que les grévistes à la RATP et à la SNCF ont maintenu le cap durant les vacances, les enseignants et personnels de l’Éducation nationale, qui ont apporté leur soutien sur les piquets, pourraient revenir massivement dans le mouvement de grève C’est pourquoi dans la séquence qui s’annonce, la journée du 9 janvier sera centrale, et pourrait marquer un rebond de la mobilisation.

Après plus d’un mois de mobilisation, il est évident que la séquence du 8 au 11 janvier va constituer un tournant. Alors que Macron cherche à plier le jeu rapidement, pour éviter une contagion de la grève qui pourrait lui être fatale, il est clair qu’il faut un plan de bataille à la hauteur des enjeux. Comme l’écrit Juan Chingo dans son article Encore une fois : réforme ou Révolution ? « dans un contexte de crise profonde du capitalisme et de régression sociale sur toute la ligne, la majorité des travailleuses et des travailleurs comprend parfaitement que la lutte contre telle ou telle contre-réforme ne sera pas suffisante, à elle seule, pour résoudre les problèmes. Nombreux sont celles et ceux qui sympathisent avec le mouvement actuel, mais ne s’y engageraient résolument, au sein d’une mobilisation massive, que s’ils voyaient une perspective de changement radical ». Ainsi, la question de l’élargissement des revendications à un programme de lutte contre le chômage, pour des augmentations générales des salaires, contre la répression policière et patronale, entre autre, est tout aussi indispensable que l’élargissement de la grève reconductible à de nouveaux secteurs.

Contre les manœuvres par en haut et pour l’édification d’un plan de bataille à la hauteur des enjeux, il est nécessaire que la grève s’organise à la base. La coordination SNCF/RATP, qui a rythmé et proposé des perspectives à la mobilisation durant les vacances de fin d’année, fait office d’exemple à suivre en termes d’auto-organisation. Une coordination qui a appelé à généraliser la grève à la rentrée et une expérience à généraliser, pour que la grève appartienne aux grévistes… et amène à la victoire !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com