http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
11 de janvier de 2020 Twitter Faceboock

La grève se poursuit
VIDEO. La police évacue les avocats du Palais de justice réunis pour interpeller Nicole Belloubet

L’ensemble des barreaux de France a voté la « grève dure » lundi 6 janvier pour protester contre la réforme des retraites et multiplient depuis les actions spectaculaires à l’image des lancers de robe. Vendredi, les forces de répression ont évacué de force les avocats grévistes qui étaient réunis dans le Palais de Justice à Paris. Une radicalisation de la répression qui fait écho à la stratégie plus globale du gouvernement.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/VIDEO-La-police-evacue-les-avocats-du-Palais-de-justice-reunis-pour-interpeller-Nicole-Belloubet

Dans le cadre d’une semaine de grève agitée et riches d’événements, les avocats grévistes de Paris s’étaient donné rendez-vous au Palais de Justice vendredi midi pour rejoindre la Cour de cassation où devait être présente la ministre de la Justice Nicole Belloubet. L’occasion de montrer à la ministre que les annonces faites par le gouvernement concernant l’avenir de leur système de retraite étaient loin d’être suffisantes. Sur place néanmoins des policiers sont intervenus pour empêcher manu militari l’entrée des avocats dans le Palais de Justice.

Une scène qui peut sembler surréaliste mais qui fait écho à la stratégie du gouvernement ces dernières semaines. Celle-ci consiste à parier sur la carte du pourrissement du mouvement de grève, qui ne cesse pourtant de franchir des nouveaux records, tout en redoublant sa répression à l’égard des secteurs en pointe. Dans ce contexte, la mobilisation des avocats fait tâche d’huile, d’autant que cette profession, loin d’être la plus radicale, a multiplié les manifestations directes de défiances à l’égard du gouvernement et notamment en la personne de Nicole Belloubet. Plusieurs actions de lancers de robe, particulièrement spectaculaires et fortes de symboles, se sont ainsi multipliées cette semaine à Caen, lors d’une visite de la ministre, mais également à Lille, dans les Hauts de Seine, à Bordeaux, à Nanterre, etc.

« C’est une grève historique par sa durée et son ampleur, 100 % des barreaux nous ont suivis », se félicite Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux (CNB). Concrètement, la grève des avocats s’est traduite par de très nombreux renvois à des dates ultérieures des audiences pénales ou civiles de la semaine, désorganisant des tribunaux déjà débordés. En trois jours, ce sont 791 affaires qui ont été renvoyées sur 1 100 qui devaient être jugées. Pour rappel, la grève a débuté après que le CNB ait fait remarquer que « le gouvernement n’entend que les professions susceptibles de bloquer le pays ».

L’Assemblée générale du CNB a voté la reconduction de la grève pour la semaine du 13 janvier et probablement jusqu’au 20. Ce d’autant plus que le projet de loi de réforme rendu public entre temps confirme bien « le doublement du taux de cotisations retraites sans disposition pérenne et satisfaisante pour réparer le préjudice économique subi par la profession ». Dans le même temps la Ministre de la Justice devrait recevoir les représentants du CNB ce lundi.

A Toulouse, Révolution Permanente a interviewé Julien Brel, avocat en grève depuis le 6, après une action au Palais de Justice de Toulouse où plus d’une quarantaine d’avocats se sont présentés pour défendre un accusé après que la présidence ait refusé de repousser la session pour respecter le droit de grève des avocats.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com